Les actions ont bénéficié d’une embellie notable la semaine passée, tant en Europe qu’aux États-Unis. Sur le vieux-continent, Le CAC40 a progressé de 2,62%, profitant du rebond des valeurs bancaires et des “utilities” qui désigne les services aux collectivités. À Francfort, le DAX a emboîté le pas avec une progression de 1,32%, tandis que le FTSE100 à Londres avançait de 0,49%. Pendant ce temps, les Etats-Unis continuent leur ascension. Enfin, pour être plus précis, les grandes valeurs technologiques américaines continuent leur ascension. Le Nasdaq100 a gagné 1,02% vendredi pour signer un nouveau record en clôture à 20392 points, et 3,6% sur la semaine. Dans le même temps, le Dow Jones peine à suivre le rythme. Mais le plus frappant, c’est le fossé qui se creuse avec le Russell 2000 des petites et moyennes entreprises américaines, qui a perdu du terrain la semaine dernière. On reste dans ce schéma où les idoles des marchés raflent tout, pendant que le reste de la cote sort les rames. Qui sait, peut-être que le Russell 2000 prendra sa revanche lorsque la Fed enclenchera sa première baisse de taux ?

Côté politique, la France a vécu un week-end décisif avec le second tour des élections législatives. Pourtant, l’issue n’a guère apporté davantage de clarté. L’alliance de gauche Nouveau Front populaire a surpris en arrivant en tête, devant la coalition centriste du camp macroniste et le Rassemblement national. Aucun camp n’ayant atteint la majorité absolue, la France se retrouve à un carrefour politique délicat. Ce paysage fragmenté augure une période d’instabilité, avec des négociations politiques ardues en perspective pour former une pseudo-coalition capable de gouverner. La question cruciale est bien entendu : qui est en mesure de former un gouvernement et qui occupera le poste de Premier ministre à Matignon ? Les marchés, eux, semblent pour l’instant accueillir cette incertitude avec une surprenante résilience, se rassurant sans doute à l’idée que les scénarios les plus radicaux ont été évités.

Passons maintenant au volet macroéconomique de la semaine, qui s’annonce particulièrement chargé. Le président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, entame demain ses auditions semestrielles devant les parlementaires, un exercice toujours scruté de près par les marchés. Les investisseurs guetteront la moindre inflexion dans son discours, férus de signes indiquant la posture de la Réserve Fédérale pour ses prochaines réunions. La séance de jeudi sera également cruciale avec la publication des chiffres de l’inflation américaine pour le mois de juin. Le lendemain, les prix à la production et le sentiment des consommateurs permettront d’affiner encore le diagnostic de la santé économique des États-Unis. Enfin, n’oublions pas les nombreux discours de banquiers de la Fed lors de divers événements tout au long de la semaine, chacun ajoutant sa pierre à l’édifice pour ancrer les anticipations des marchés vers une ou deux baisse de taux d’ici la fin de l’année.

Du côté des entreprises, la saison des résultats semestriels s’esquisse avec de premiers gros poids lourds. Cette semaine, le géant des semi-conducteurs TSMC ouvrira le bal, suivi des piliers de la consommation tels que Costco Wholesale et Pepsico. Mais les yeux seront particulièrement rivés sur le secteur bancaire, avec JPMorgan, Wells Fargo et Citi, qui publieront leurs résultats en fin de semaine.

Il s’est passé pas mal de choses depuis la clôture des marchés la semaine dernière dans les volets politiques et économiques. En voici une liste non-exhaustive :

  • Gabriel Attal annonce sa démission de son poste de premier ministre.
  • La Chine riposte aux tarifs douaniers de l’UE en organisant une audition sur les importations de cognac européen
  • Le Hamas accepte une proposition prévoyant des discussions en vue de la libération des otages israéliens.
  • Le réformateur Pezeshkian élu à la présidence iranienne
  • Les plus grands ports du Texas ferment pour se préparer à la tempête tropicale Beryl.

Du côté de l’Asie Pacifique, on est sur du deux poids deux mesures. Le Japon et la Corée du Sud évoluent autour de l’équilibre tandis que la Chine continue à déprimer, lestée par le regain des tensions commerciales. Le Hang Seng cède tout de même 1,77%. Du côté de la bourse de Sydney, la semaine démarre en baisse de 0,70%, effaçant la majeure partie de la hausse de la semaine dernière. Les indicateurs avancés occidentaux laissent entrevoir une ouverture baissière, avec des premiers échanges de plus en plus dans le rouge en France.

Les temps forts économiques du jour

Il n’y aura pas d’indicateur majeur aujourd’hui. Tout l’agenda ici.

L’euro tient très bien à 1,082 USD. L’once d’or se stabilise à 2384 USD. Le pétrole fait également du surplace, avec un Brent de Mer du Nord à 86,40 USD le baril et un brut léger américain WTI à 82,40 USD. Le rendement de la dette américaine sur 10 ans se maintient à 4,296%. Le bitcoin évolue autour de 55 460 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • ABB : JP Morgan maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours relevé de 38 à 45 CHF.
  • Aixtron : Jefferies reste à l’achat avec un objectif de cours réduit de 40 à 35 EUR.
  • Amundi : Goldman Sachs maintient sa recommandation d’achat et relève l’objectif de cours de 74 à 75 EUR.
  • Antofagasta : Bernstein maintient sa recommandation de performance de marché et relève l’objectif de cours de 1730 à 1970 GBX.
  • Arkema : JP Morgan améliore sa recommandation de souspondérer à neutre avec un objectif de cours de 92 EUR.
  • Barclays : BNP Paribas Exane maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours relevé de 250 GBX à 260 GBX.
  • Bayer : Goldman Sachs maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours réduit de 31 à 30 EUR.
  • Boliden : Bernstein maintient sa recommandation de performance de marché et relève l’objectif de cours de 254 à 342 SEK.
  • Continental : HSBC maintient sa recommandation de conserver avec un objectif de cours réduit de 74 à 64 EUR.
  • Crédit Agricole : BNP Paribas Exane surperforme sa recommandation de neutre à surperformance avec un objectif de cours de 17 EUR.
  • Diasorin : Morgan Stanley reste à souspondérer avec l’objectif de cours réduit de 88 à 87 EUR.
  • Forvia : Oddo BHF maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours réduit de 15 à 12 EUR.
  • Glencore : Jefferies reste à l’achat avec un objectif de cours relevé de 550 à 600 GBX.
  • Hapag-Lloyd : Barclays maintient sa recommandation de souspondérer avec un objectif de cours relevé de 80 à 90 EUR.
  • Heidelberg Materials : Jefferies reste à l’achat avec un objectif de cours relevé de 120 à 138,60 EUR.
  • Hugo Boss : Stifel maintient sa recommandation d’achat et réduit l’objectif de cours de 63 à 56 EUR.
  • Legrand : JP Morgan maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours relevé de 93 à 100 EUR.
  • London Stock Exchange : AlphaValue/Baader Europe maintient sa recommandation de réduction avec un objectif de cours relevé de 91,47 à 102,01 GBP.
  • Metso Outotec : Barclays maintient sa recommandation de surpondérer avec un objectif de cours réduit de 12 EUR à 11,50 EUR.
  • Michelin : HSBC améliore sa recommandation de conserver à acheter avec un objectif de cours de 40 EUR.
  • Nordic Semiconductor : JP Morgan maintient sa recommandation de surpondérer et relève l’objectif de cours de 135 NOK à 180 NOK.
  • Pernod Ricard : BNP Paribas Exane maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours réduit de 145 à 140 EUR.
  • Rational : Barclays maintient sa recommandation de pondération de marché avec un objectif de cours relevé de 834 à 851 EUR.
  • Rio Tinto : Bernstein maintient sa recommandation de surperformance avec un objectif de cours relevé de 63,00 à 64,00 GBP.
  • Sandvik : Barclays maintient sa recommandation de souspondérer avec un objectif de cours relevé de 180 à 185 SEK.
  • Sanofi : Stifel maintient sa recommandation d’achat et relève l’objectif de cours de 109 à 111 EUR.
  • SAP : Stifel maintient sa recommandation d’achat avec un objectif de cours relevé de 195 à 210 EUR.
  • Schindler Holding : Barclays maintient sa recommandation de pondération de marché avec un objectif de cours réduit de 235 à 230 CHF.
  • Schneider Electric : RBC Capital maintient sa recommandation de sous-performance et relève l’objectif de cours de 165 à 195 EUR.
  • Ses S.a. : Barclays maintient sa recommandation de surpondérer et relève l’objectif de cours de 5,85 à 5,95 EUR.
  • Siemens Energy : Barclays maintient sa recommandation de pondération de marché et relève l’objectif de cours de 18 à 19 EUR.
  • Société Générale : BNP Paribas Exane maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours réduit de 28 à 25,50 EUR.
  • Stellantis : Oddo BHF maintient sa recommandation de surperformance avec un objectif de cours réduit de 30 à 25 EUR. Stifel maintient sa recommandation d’achat avec un objectif de cours réduit de 29 à 27 EUR.
  • Swatch Group : Citigroup reste à neutre avec un objectif de cours réduit de 212 à 199 CHF.
  • Telefónica : Barclays maintient sa recommandation de pondération de marché avec un objectif de cours réduit de 4,60 à 4,40 EUR.
  • Ubisoft Entertainment : Barclays maintient sa recommandation de pondération de marché et réduit l’objectif de cours de 21,35 à 20,15 EUR. Jefferies passe de sousperformance à achat avec un objectif de cours relevé de 21,50 EUR à 29 EUR.
  • Valeo : Oddo BHF maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours réduit de 12 à 10 EUR.
  • Vat Group : Barclays maintient sa recommandation de souspondérer et relève l’objectif de cours de 322 à 348 CHF. RBC Capital maintient sa recommandation de sous-performance avec un objectif de cours relevé de 340 à 380 CHF.
  • Vestas Wind Systems : Bernstein maintient sa recommandation de surperformance avec un objectif de cours réduit de 275 à 265 DKK.

En France

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Veolia va céder l’intégralité de sa participation dans Lydec au Maroc.
  • Les grévistes de l’usine Safran au Canada acceptent un nouvel accord.
  • Virbac est plus optimiste sur ses objectifs 2024.
  • Imerys cède 150 millions d’euros d’actifs dédiés au marché du papier.
  • Carmat met en place d’une ligne de financement en fonds propres avec Vester Finance.
  • AB Science annonce des résultats positifs de son étude de Phase 2 évaluant le masitinib dans la Covid-19.
  • Drone Volt reçoit une commande record de plus de 40 HERCULES 20.
  • Inventiva revendique des progrès pour le programme NATiV3.
  • NHOA révise à la baisse ses objectifs.
  • Orège fait évoluer sa gouvernance avec le départ de son fondateur et vice-président.
  • Rapid Nutrition met en place une base de production en Chine.
  • Elles ont publié / Elles doivent publier : Cogra, Lexibook, TFF

Dans le monde

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Boeing plaide coupable pour fraude liée aux accidents mortels du 737 MAX.
  • Apple approuve l’application “marketplace” d’Epic Games après une plainte.
  • Francisco Partners et KKR envisageraient de racheter Instructure Holdings.
  • Bruxelles demande à Amazon de s’expliquer sur ses systèmes de recommandation.
  • Paramount Global accepte de fusionner avec Skydance Media.
  • ConocoPhillips poursuit le Département de l’Intérieur au sujet d’une règle limitant les forages en Alaska.
  • The Carlyle Group est en pourparlers pour acquérir Vantive, filiale de Baxter International selon le Wall Street Journal.
  • Chevron licencie des travailleurs dans une usine allemande de biocarburants à l’arrêt.
  • L’amende antitrust de Delivery Hero pourrait dépasser les 400 millions d’euros.
  • Burberry Group pourrait supprimer des centaines d’emplois selon le Telegraph.
  • GSK lance en Thaïlande et au Brésil son médicament à dose unique pour prévenir la rechute du paludisme.
  • Holcim s’offre le recycleur belge Mark Desmedt.
  • Shell achève l’évacuation de la plateforme Perdido dans le Golfe du Mexique en prévision de la tempête Beryl.
  • Nestlé mis en examen dans l’affaire des pizzas contaminées en France.
  • British Airways (International Consolidated Airlines) et EasyJet feront face à un procès devant la Haute Cour du Royaume-Uni au sujet des compensations pour les retards de vols.
  • UBS engage Alejandro Palacio en tant que directeur général des transactions technologiques.
  • Grifols nomme un nouveau directeur financier.
  • S&P relève la note de 3i Group de BBB+ à A-.
  • Avolta a décroché un contrat de 10 ans au Nigéria.
  • Nordic Aqua Partners A/S donne des prévisions de production pour l’année 2024.
  • Les actionnaires de Harbour Energy approuvent l’accord avec Wintershall.
  • Le régulateur financier belge émet un avertissement concernant Hyloris Pharmaceuticals.
  • Les salariés de Samsung Electronics entament une grève générale de trois jours.
  • BYD Company acquiert une participation de 20 % dans le distributeur thaïlandais Rever Automotive.
  • Baidu et trois autres entreprises chinoises obtiennent des licences à Shanghai pour tester des véhicules automatisés intelligents.

Principales publications du jour : Repsol, Galp EnergiaTout l’agenda ici.

Lectures et vidéos

Copyright © 2024 Zonebourse.Zonebourse