Dernière salve de trimestriels avant la trêve

109
0
Share:

Je reprends les commandes de la matinale de Zonebourse après la brillante suppléance assurée par Jordan Dufee, qui va pouvoir retrouver une vie normale en se levant à une heure décente. Jordan a plutôt bien fait les choses puisque les marchés boursiers ont repris leur pente ascendante sur les deux dernières semaines, alors que je les avais quittés un peu chancelants. Surtout, il m’a repassé le flambeau avec quelques lignes de contexte, histoire que je ne raconte pas n’importe quoi ce matin. Je cite les quatre points qu’il m’a écrits hier soir. D’abord, « les résultats semestriels ont soutenu les marchés, et grosso modo, si les objectifs n’ont pas été relevés, bah t’as loupé ton année« . Ensuite, « les places asiatiques font grise mine parce que les autorités chinoises serrent la vis un peu partout« . Il m’a aussi précisé que « les rendements obligataires glissent vers les abysses » et qu’il n’y a « rien de nouveau du côté des banques centrales« . Voilà ce qu’il fallait retenir si vous revenez de quinze jours de congés.

Pour le reste, le rythme des annonces de résultats trimestriels va nettement ralentir à partir de demain, mais cette séance de jeudi sera encore intense. Siemens, Bayer ou Adidas en Allemagne, Crédit Agricole en France, Moderna ou Nintendo ailleurs, pour n’en citer que quelques-unes. Hier, les marchés européens ont continué à monter tandis que Wall Street a piqué du nez à cause des secteurs traditionnels, puisque le Nasdaq a gagné un peu de terrain. L’enquête ADP sur les créations de postes aux Etats-Unis en juillet a montré que le secteur privé a produit deux fois moins de nouveaux emplois que prévu. Un décalage qui s’explique principalement par la difficulté des entreprises à recruter, apparemment. L’emploi américain reste au centre du jeu macroéconomique cette semaine avec l’étude Challenger et les statistiques hebdomadaires cet après-midi, avant demain les chiffres officiels du mois de juillet. Ces données ont leur intérêt parce que la Fed accorde une grande importance au marché du travail dans sa stratégie monétaire.

Mais changeons de banque centrale avec un autre événement de cette fin de semaine, la décision de la banque centrale britannique sur sa politique monétaire, attendue à 13h00 aujourd’hui. La propagation du variant delta du coronavirus outre-Manche pourrait retarder la volonté de la BoE de réduire ses mesures de soutien, lit-on çà et là. C’est plutôt logique. La prochaine réunion de la banque n’aura lieu que le 23 septembre, une échéance un peu éloignée mais qui lui donnera plus de recul sur les évolutions sanitaires et économiques estivales. Les décisions de la Banque d’Angleterre ont moins d’impact que celles de ses homologues américaine et européenne, mais elles donnent des indications sur le contexte global et sur une économie un peu plus avancée que les autres dans sa lutte contre le coronavirus.

Le CAC40 gagne 0,1% à 6753 points peu après l’ouverture. 

Les temps forts économiques du jour

Les commandes d’usine allemandes de juin (8h00), la production industrielle française de juin (8h45) et la décision de la Banque d’Angleterre sur sa politique monétaire (13h00) sont au programme du jour en Europe. Aux Etats-Unis, l’étude Challenger sur les licenciements (13h30) et les inscriptions hebdomadaires au chômage américain (14h30) animeront le début de séance. 

La paire euro / dollar évolue à 1,18336 USD. L’once d’or est stable à 1811 USD. Le pétrole remonte légèrement à 68,425 USD le WTI et 70,62 USD le Brent. L’obligation d’Etat américaine affiche un rendement de 1,19% sur 10 ans. Le Bitcoin s’échange autour de 39 500 USD pièce.

Les principaux changements de recommandations

  • Allgeier: Baader Helvea passe d’accumuler à acheter en visant 30 EUR.
  • BAE Systems : J.P. Morgan passe de surpondérer à neutre.
  • BMW : RBC reste à performance de marché avec un objectif de cours relevé de 98 à 100 EUR.
  • BNP Paribas : Berenberg reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 48 à 52 EUR.
  • Elior : Barclays relève son objectif de cours de 4 à 6 EUR.
  • Flatexdegiro : Berenberg reste à l’achat avec un objectif de cours réduit de 165 à 150 EUR.
  • Fluidra : Berenberg reste à l’achat avec un objectif de cours relevé de 35 à 41 EUR.
  • Halma : Goldman Sachs passe d’acheter à neutre en visant 2900 GBp.
  • Hexagon Composites : SpareBank 1 passe de neutre à achat en visant 52 NOK.
  • Hugo Boss : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 38 à 50 EUR.
  • Interroll : UBS reste à vendre mais relève son objectif de cours de 2400 à 2635 CHF.
  • Lloyds Banking Group : Goldman Sachs passe de neutre à vendre en visant 45 GBp.
  • Schaeffler : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 8,80 à 8 EUR.
  • Siemens Energy : J.P. Morgan reste à surpondérer avec un objectif de cours relevé de 28 à 30 EUR.
  • Société Générale : Barclays passe de souspondérer à pondération en ligne en visant 23 EUR.
  • Unite : J.P. Morgan passe de neutre à surpondérer en visant 1350 GBp.
  • Wizz Air : Raiffeisen passe d’alléger à conserver en visant 5150 GBp.

En France

Publications de résultats marquantes

  • Crédit Agricole : le bénéfice net du T2, à 1,97 Md€, dépasse nettement les attentes. Les mesures de soutien étatiques ont permis de réduire le coût du risque de manière significative.
  • Eurofins : les objectifs 2021 ont été relevés après la publication des résultats du S1.

Annonces importantes

  • Thales s’associe à DAS pour soutenir le projet d’extension de l’aéroport international de Hong Kong.
  • ArcelorMittal annule 70 millions d’actions.
  • Valneva obtient des résultats positifs pour l’étude pivot de phase III avec son candidat vaccin à injection unique contre le chikungunya.
  • Société Foncière Lyonnaise et Predica ont finalisé la réorganisation de leur partenariat.
  • BPCE Vie entre au capital d’Altarea.
  • Vitura (Cegereal) rachète un immeuble parisien pour 97 M€, financé en partie par une augmentation de capital de 50 M€.
  • Voltalia remporte l’appel d’offres pour le parc solaire de Montclar.
  • Noxxon lancera plus tard que prévu sa phase II dans le cancer du pancréas à cause de retards indépendants de sa volonté, et va étendre l’essai GLORIA dans le cancer du cerveau.
  • Europlasma acquiert Tarbes Industry à la barre du tribunal.
  • Le regroupement des actions Groupe Flo aura lieu entre les séances du 6 et du 7 octobre.
  • Pharmagest, MND, Catering International Services, Media 6, Claranova et Altheora ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Publications de résultats marquantes

  • Adidas : le groupe a relevé ses perspectives de chiffre d’affaires et de rentabilité pour l’ensemble de l’année, malgré une inflexion en Chine, où les marques occidentales ont été confrontées à un appel au boycott de leurs produits fin mars.
  • Atlantia : le concessionnaire italien a renoué avec les bénéfices au premier semestre.
  • Bayer : les prévisions 2021 sont relevées malgré des résultats du T2 en demi-teinte.
  • Booking : l’action gagne 3% après la clôture de Wall Street, après la publication de résultats trimestriels solides.
  • Deutsche Lufthansa : la compagnie publie des pertes un peu moins élevées que prévu et son premier cash-flow positif depuis la crise.
  • Evonik : les prévisions 2021 ont été relevées.
  • MetLife : les résultats du T2 dépassent les attentes, ce qui permet au titre de remonter de 1,6% hors séance.
  • Siemens : les objectifs 2021 de croissance sont légèrement rehaussés.
  • Uber : le titre perd plus de 4% hors séance après la publication de résultats trimestriels mitigés.
  • WPP : les objectifs 2021 sont relevés.

Annonces importantes

Lectures

Copyright © 2021 Zonebourse.Zonebourse
Share: