Des sauts de puce à la place des bonds de géant

654
0
Share:

A partir du mois de mai, l’intensité a souvent tendance à baisser sur les marchés financiers, sevrés de publications de résultats et délaissés pour des weekends à rallonge. 2021 n’échappe pas à la règle. Enfin sauf si vous avez des cryptomonnaies ou des actions Solutions 30. Mais globalement, les pentes se sont un peu aplaties et les volumes sur les marchés actions américains ont touché un plus bas annuel hier (c’est Bloomberg qui le dit). Cela ne signifie pas qu’il ne se passe rien. La preuve avec la séance du lundi de Pentecôte, qui aurait pu être relativement calme sur les marchés, d’autant que plusieurs places étaient fermées, en particulier Francfort et Zurich. Mais c’était compter sans un réveil des valeurs technologiques américaines, qui ont donné un coup d’accélérateur aux indices européens. Pas la poussée du siècle non plus, mais suffisant pour que le CAC40 termine au-dessus des 6400 points pour la première fois depuis la folie internet de l’année 2000. En réalité, l’indice parisien vole de records en records depuis le mois de mars, mais en intégrant, les dividendes, ce que l’indice CAC40 basique ne fait pas. Dividendes réinvestis, la place parisienne affiche un rendement annuel moyen hors inflation de 3,18% sur 21 ans. C’est moins que les 7,53% du S&P500 sur la même période, mais cela reste plus élevé qu’un compte sur livret.

Les investisseurs ont repris goût aux valeurs technologiques et ont un peu boudé les titres les plus défensifs, notamment les services collectifs et la santé. Pas de quoi crier à l’inversion de tendance pour autant. Pour l’anecdote, le rebond d’Amazon hier (1,3%) a permis à Jeff Bezos de reprendre son titre d’homme le plus riche du monde. Avant l’ouverture de Wall Street, c’est Bernard Arnault qui lui avait brûlé la politesse grâce à la progression de 0,9% de LVMH. Les deux hommes « pèsent » environ 188 Mds$ selon le classement Forbes. Le premier grâce à ses 10,2% du marchand en ligne, le second via près de la moitié du capital du géant du luxe. Le Français a comblé l’écart sur l’Américain à la faveur d’une hausse de 25% de l’action LVMH cette année, quand celle d’Amazon faisait du surplace. Il y aurait beaucoup à dire sur l’intérêt de ces classements et le fait qu’ils n’intègrent que la partie émergée de l’iceberg, mais cela donne une idée des montants en jeu. Et cela illustre au passage l’importance prise par la technologie et le luxe en bourse.  

Ce matin, la bourse chinoise a signé un sommet de deux mois après une séance très positive pour le CSI300, l’indice large continental. Une reprise qui n’est pas anodine pour un marché qui est en queue de peloton depuis le début de l’année. Il paraît que les craintes inflationnistes reculent. C’est l’explication qui s’impose en ce moment quand il n’y a pas de justification plus valable. Il y a quelques semaines, c’était encore la progression de la vaccination. Et encore avant, l’élection présidentielle américaine. Peut-être que la fin du printemps nous réservera de nouveaux motifs de progression, sait-on jamais ?

Le CAC40 grappille 0,04% à 6410 points peu après l’ouverture.

Les temps forts économiques du jour

L’Allemagne publiera la version détaillée de son PIB du T1 à 8h00, avant la diffusion de l’indice Ifo de confiance des milieux d’affaires outre-Rhin (10h00). Aux Etats-Unis, l’indice FHFA du prix des maisons de mars (15h00) sera suivi à 16h00 de l’indice manufacturier de la Fed de Richmond de mai, de l’indice de confiance des consommateurs du Conference Board de mai et des ventes dans l’immobilier neuf en avril. Ce matin, Singapour a fait état d’une croissance du T1 légèrement supérieure aux attentes.

L’euro est ferme à 1,2229. L’once d’or stagne autour de 1880 USD. Le pétrole remonte à 68,62 USD le baril de Brent et à 66,13 USD le baril WTI. La dette américaine affiche un rendement de 1,6 % sur 10 ans. Le Bitcoin perd un peu de terrain après son rebond, à 38 142 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Ambu : Berenberg reste à l’achat avec un objectif de cours relevé de 272 à 315 DKK.
  • Getinge : Jefferies démarre le suivi à l’achat en visant 340 SEK.
  • Gjensidige : HSBC passe de conserver à acheter en visant 225 NOK.
  • Interroll : Credit Suisse relève son objectif de cours de 2634 à 2745 CHF.
  • L’Oréal : J.P. Morgan reste à surpondérer avec un objectif relevé de 320 à 390 EUR.
  • Metsä : Danske Bank passe d’acheter à conserver en visant 10,30 EUR.
  • MJ Gleeson : Berenberg reste à l’achat avec un objectif de cours relevé de 840 à 900 GBp.
  • Poste Italiane : Deutsche Bank passe d’acheter à conserver en visant 11,90 EUR.
  • Royal Mail : Peel Hunt passe de conserver à acheter en visant 680 GBp.
  • Sartorius AG : Société Générale passe de conserver à acheter en visant 533 EUR.
  • SBM Offshore : AlphaValue reste à l’achat avec un objectif de cours réduit de 19,17 à 17,90 EUR.
  • Sonova : Vontobel relève son objectif de 285 à 340 CHF.
  • Stora Enso : Danske Bank passe d’acheter à conserver en visant 15,70 EUR.
  • Trainline : Stifel passe d’acheter à conserver en visant 330 GBp.

En France

Annonces importantes

  • En se dévoilant au capital d’Atos, Finsur Corp sème le trouble.
  • Saint-Gobain va investir environ 25 M€ dans son usine de plaques de plâtre de Fredrikstad en Norvège.
  • Technip Energies remporte deux contrats avec Neste pour le développement de son centre de production de carburants renouvelables à Rotterdam.
  • Bruxelles va enquêter sur le rachat de 24% de OneWeb par Eutelsat.
  • Sodexo obtient confirmation d’un arbitrage favorable forçant la Hongrie à lui verser 73 M€.
  • RenaultNissan et Hyundai confrontés à des fermetures en Inde.
  • Gensight annonce la publication dans Nature Medicine d’un cas de récupération visuelle après traitement optogénétique par GS030.
  • GTT concevra quatre grands réservoirs de stockage terrestre de GNL supplémentaires en Chine.
  • Abivax va lancer une phase III avec ABX464 dans la rectocolite hémorragique.
  • Les actions HiPay filent vers Euronext Growth.
  • The Blockchain Group lance The Blockchain Camp.
  • Wisekey étend son partenariat avec le fabricant de drones Parrot.
  • Dolfines rachète 8.2 France.
  • PHE (Oscaro) propose des actions entre 16 et 20 EUR pour son IPO parisienne.
  • Hydrogène De France (HDF Energy) vise une IPO sur le marché réglementé après l’enregistrement de son document de base.
  • Paragon ID investit dans Apitrak.
  • Le conseil d’administration de Tivoly a renouvelé le mandat de Jean-François Tivoly comme PDG pour 3 ans.
  • Auplata a publié ses comptes.

Dans le monde

Annonces importantes

  • Opération d’envergure dans les foncières : Vonovia va racheter Deutsche Wohnen à 53,03 EUR l’action, soit 19 Mds€.
  • Amazon serait proche d’un rachat du studio MGM pour 9 Mds$, conformément aux rumeurs qui circulaient récemment.
  • Les croisiéristes reprendront la mer aux Etats-Unis en juillet/août.
  • La Nouvelle Galles du Sud octroie un contrat de batteries de 2,5 Mds$ à Edify et Royal Dutch Shell.
  • Xiaomi et Luokung Tech vont faire leur retour dans les indices FTSE Russell.
  • La bagarre juridique entre Apple et Epic Games dans sa dernière ligne droite.
  • Sandoz (Novartis) obtient une extension d’indication pour Treprostinil aux USA.
  • Relief Therapeutics va soumettre l’Acer-001 à la FDA.
  • Algoma Steel va entrer en bourse via le SPAC Legato.
  • Huawei va lancer son propre système d’exploitation en juin.
  • Le Ponvory d’Idorsia homologué en Europe contre la sclérose en plaques.
  • New Value s’offre Eyeem.
  • Principales publications de résultats. Intuit, Agilent, Aveva, Pershing Square, Electrocomponents, Big Yellow, Compagnie des Alpes

Lectures

Copyright © 2021 Zonebourse.Zonebourse
Share: