L’ambiance est donc un peu curieuse ce matin puisque les marchés sont partis dans tous les sens hier. Il suffit de regarder la couleur des indices en clôture pour comprendre qu’il n’y avait rien à comprendre. Initialement bien ancré en territoire négatif, le CAC40 s’est offert un super rebond en matinée, avant de tout reperdre et terminer dans le rouge, non loin du plus bas du jour. Résultat des courses, la bourse de Paris a perdu 0,63%, mais le Dax a clôturé à l’équilibre. Le Footsie Mib a gagné 0,17% mais le Footsie britannique a perdu 0,13%. Le SMI a glané 0,38%, mais le Bel20 a cédé 0,37%. Ubisoft a gagné près de 8%, mais LVMH a perdu 3%. Le bitcoin a gagné du terrain, l’or en a perdu. Vous voyez un peu le tableau. De l’autre côté de l’Atlantique, on peut au moins compter sur les mécaniques en œuvre qui sont bien huilées : le Nasdaq 100 (+0,23%) a poursuivi son ascension, une progression riquiqui mais une progression quand même, pendant que le vénérable Dow Jones (-0,08%) peine à passer la seconde.

Contre toute attente, le son de cloche n’est pas du tout le même sur les marchés obligataires. Les tensions redoutées sur l’OAT française n’ont finalement pas eu lieu. Au contraire, le rendement du dix ans français a baissé, s’établissant à 3,11%, contre 3,3% au lendemain du premier tour des élections législatives françaises. Autrement dit, aucun signe d’inquiétude n’est palpable sur cette classe d’actifs, les financiers semblent s’accommoder à l’idée que même avec une France en contexte politique opaque, le navire économique reste sur des eaux calmes. Après tout, on ne se refait pas : les investisseurs sont des incorrigibles optimistes et se concentrent sur le positif. Parce que du côté des éléments négatifs à mettre dans la balance capables de miner le moral des troupes, il y a des candidats sérieux comme bien sûr l’impasse politique en France, le dangereux engrenage d’une guerre commerciale avec la Chine ou encore l’incertitude liée à l’élection présidentielle américaine qui arrive à grand pas. Mais pour le moment, tout cela ne fait pas le poids face au scénario central des marchés, à savoir que la politique monétaire viendra tôt ou tard en soutien des économies et n’obérera pas la marche en avant des actions.

Justement, l’attention se tourne aujourd’hui vers Jerome Powell qui commencera ses auditions semestrielles devant les parlementaires américains à 16 heures (heure française). Ces auditions sont toujours scrutées de près par les marchés car elles offrent des indices sur l’orientation future de la politique monétaire de la Fed. Les investisseurs espèrent obtenir plus de clarté sur le calendrier et l’ampleur des éventuels ajustements des taux d’intérêt. Pour l’heure, la Fed a maintenu une posture prudente, laissant entendre qu’elle pourrait envisager une réduction de taux d’ici la fin de l’année si les conditions économiques se détérioraient. Pour ma part, je m’attends à un non-événement qui pourrait ressembler à ça : l’économie va bien, l’inflation ne donne pas assez de signes de décrue, il faut être vigilant, les taux directeurs sont au bon niveau, la Fed agira au besoin en fonction des prochaines données économiques. Avant et après Powell, d’autres membres de la Fed doivent aussi intervenir : Michael Barr à 15h15 et Michelle Bowman à 19h30. Rien ne dit en revanche qu’ils aborderont spécifiquement la politique monétaire actuelle, mais c’est à suivre au cas où.

Parmi les nouvelles qui retiennent l’attention ce matin, je peux citer la série noire qui ne s’arrête jamais pour le 737 de Boeing. Les générateurs d’oxygène de plus de 2.600 avions de la famille des 737 de Boeing doivent être inspectés d’ici 4 à 5 mois. C’est simple, j’ai l’impression d’écrire quotidiennement dans la partie qui suit dédiée aux entreprises une mauvaise nouvelle pour le constructeur aéronautique. On reste dans le registre des avions, mais en Europe, où l’Italie prévoit de dépenser 7,5 milliards d’euros au cours des onze prochaines années pour renouveler sa flotte d’avions de chasse. Enfin, une information dont je ne sais pas quoi faire : l’action d’ASML Holding a touché la barre des 1000 EUR. Le cours de bourse du mastodonte néerlandais progresse de 46% depuis le premier janvier. Dans le même temps, le géant taiwanais TSMC a franchi la barre des 1000 milliards de dollars de capitalisation.

En Asie Pacifique, certains indices boursiers se réjouissent de la bonne performance de l’industrie des semi-conducteurs. C’est le cas du Japon, où le Nikkei 225 progresse de 2,33% et s’envole vers de nouveaux sommets. On ne peut pas en dire autant des places chinoises, même si à Hong Kong, le Hang Seng évolue en hausse de 0,40% pendant que Shanghai progresse d’environ 1,20%. L’inde est en hausse de 0,3%. L’Australie progresse de 0,84%.Les indicateurs avancés européens sont neutres autour de 8h00.

Les temps forts économiques du jour

Il n’y aura pas d’indicateur majeur aujourd’hui. Jerome Powell interviendra à 16h00 devant la commission des services financiers de la Chambre des représentants. Tout l’agenda ici.

L’euro revient autour de 1,083 USD. L’once d’or recule à 2365 USD. Le pétrole cède du terrain, avec un Brent de Mer du Nord à 85,5 USD le baril et un brut léger américain WTI à 81,60 USD. Le rendement de la dette américaine sur 10 ans ressort à 4,286%. Le bitcoin se négocie autour de 57 300 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Aixtron : Citigroup maintient sa recommandation d’achat avec un objectif de cours réduit de 40 à 33 EUR.
  • Alfa Laval : JP Morgan maintient sa recommandation de souspondérer et relève l’objectif de cours de 385 à 390 SEK.
  • Amundi : BNP Paribas Exane maintient sa recommandation de surperformance avec un objectif de cours relevé de 75 à 76 EUR. Citigroup maintient sa recommandation d’achat avec un objectif de cours relevé de 77 EUR à 77,50 EUR.
  • Antin Infrastructure Partners : Jefferies reste à l’achat avec un objectif de cours réduit de 18 à 16 EUR.
  • Arkema : Citigroup reste à neutre avec un objectif de cours réduit de 110 à 93,50 EUR.
  • ASM International : Citigroup maintient sa recommandation d’achat et relève l’objectif de cours de 720 à 830 EUR.
  • ASML Holding : Raymond James maintient sa recommandation d’achat forte et relève l’objectif de cours de 1100 à 1300 USD.
  • BE Semiconductor Industries : Citigroup reste à neutre avec un objectif de cours relevé de 145 à 170 EUR.
  • Beiersdorf : Barclays maintient sa recommandation de surpondérer et relève l’objectif de cours de 151 à 153 EUR.
  • BMW : HSBC passe de conserver à acheter avec un objectif de cours réduit de 112 EUR à 109 EUR.
  • Crédit Agricole : Morgan Stanley améliore sa recommandation de souspondérer à pondération de marché avec un objectif de cours de 16 EUR.
  • Delivery Hero : Bernstein maintient sa recommandation de surperformance avec un objectif de cours réduit de 61 à 59 EUR. HSBC maintient sa recommandation d’achat avec un objectif de cours réduit de 50 à 38 EUR.
  • DWS Group: BNP Paribas Exane passe de surperformance à neutre avec un objectif de cours réduit de 38,80 EUR à 37 EUR. Barclays maintient sa recommandation de pondération de marché avec un objectif de cours réduit de 40 à 38 EUR.
  • Engie : Morgan Stanley maintient sa recommandation de surpondérer et réduit l’objectif de cours de 19 à 18 EUR.
  • EQT : Jefferies reste à l’achat avec un objectif de cours relevé de 365 à 375 SEK.
  • Euronext : Jefferies reste à l’achat avec un objectif de cours relevé de 100 à 105 EUR.
  • Ferrari : HSBC maintient sa recommandation de conserver avec un objectif de cours relevé de 368 à 385 EUR.
  • Galp Energia, Sgps : JP Morgan maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours relevé de 20 à 21 EUR.
  • Gecina : Morgan Stanley maintient sa recommandation de souspondérer avec un objectif de cours réduit de 90 à 85 EUR.
  • Generali : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 22,50 à 22 EUR.
  • Hugo Boss : JP Morgan maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours réduit de 68 à 57 EUR.
  • Ing Groep : Oddo BHF maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours relevé de 16 à 16,80 EUR.
  • Jde Peet’s : Deutsche Bank maintient sa recommandation de conserver et réduit l’objectif de cours de 25 à 24 EUR.
  • Julius Bär Gruppe : RBC Capital maintient sa recommandation de surperformance et réduit l’objectif de cours de 66 à 63 CHF.
  • Kering : AlphaValue/Baader Europe maintient sa recommandation d’accumuler et relève l’objectif de cours de 367 à 418 EUR.
  • Mercedes-Benz Group : Citigroup reste à neutre avec un objectif de cours réduit de 72 à 68 EUR. HSBC maintient sa recommandation d’achat avec un objectif de cours réduit de 87 à 82 EUR.
  • Neste Oyj : JP Morgan maintient sa recommandation de souspondérer et réduit l’objectif de cours de 20 à 18 EUR.
  • Nokia : Inderes maintient sa recommandation de réduction avec un objectif de cours relevé de 3,10 à 3,30 EUR.
  • Orange : JP Morgan maintient sa recommandation de surpondérer et relève l’objectif de cours de 14,30 à 14,60 EUR.
  • Partners Group Holding : Morgan Stanley maintient sa recommandation de pondération de marché avec un objectif de cours réduit de 1386 à 1380 CHF.
  • Porsche Automobil Holding : HSBC maintient sa recommandation de conserver avec un objectif de cours réduit de 45 à 35 EUR.
  • Prysmian : Citigroup maintient sa recommandation d’achat avec un objectif de cours relevé de 62,50 à 67,50 EUR.
  • Repsol : JP Morgan maintient sa recommandation de surpondérer avec un objectif de cours relevé de 18 EUR à 18,50 EUR.
  • Ryanair Holdings : Bernstein maintient sa recommandation de surperformance et relève l’objectif de cours de 163 à 168 USD.
  • Rémy Cointreau : Morgan Stanley maintient sa recommandation de souspondérer avec un objectif de cours réduit de 80 à 74 EUR.
  • Sandoz Group : Citigroup maintient sa recommandation d’achat avec un objectif de cours relevé de 37 à 38 CHF.
  • Sartorius Stedim Biotech : Morgan Stanley reste à pondération de marché avec l’objectif de cours réduit de 235 à 225 EUR.
  • Schroders : Barclays maintient sa recommandation de surpondérer et réduit l’objectif de cours de 5,05 à 4,60 GBP.
  • Scor Se : Morgan Stanley maintient sa recommandation de surpondérer et réduit l’objectif de cours de 39 à 36 EUR.
  • Shell : JP Morgan maintient sa recommandation de surpondérer et relève l’objectif de cours de 35 GBP à 35,50 GBP.
  • Soitec : Berenberg maintient sa recommandation d’achat et relève l’objectif de cours de 110 à 130 EUR.
  • Stellantis : Barclays maintient sa recommandation de surpondérer et réduit l’objectif de cours de 24 à 23 EUR. HSBC maintient sa recommandation de conserver avec un objectif de cours réduit de 22 à 21 EUR.
  • Stora Enso : Stifel démarre le suivi à conserver avec un objectif de cours de 13.823 EUR.
  • Totalenergies : JP Morgan maintient sa recommandation de surpondérer et relève l’objectif de cours de 75 à 76 EUR.
  • Upm-Kymmene : Stifel démarre le suivi à l’achat avec un objectif de cours de 43,50 EUR.
  • Vallourec : AlphaValue/Baader Europe maintient sa recommandation accumuler et réduit l’objectif de cours de 16,80 à 15,80 EUR.
  • Verallia : Citigroup maintient sa recommandation d’achat avec un objectif de cours réduit de 49,50 à 48,50 EUR. Stifel démarre le suivi à l’achat avec un objectif de cours de 51,97 EUR.
  • Volkswagen : HSBC maintient sa recommandation de conserver avec un objectif de cours réduit de 133 à 110 EUR.

En France

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Airbus a livré 67 avions neufs à ses clients en juin, revenant à son rythme du début de l’année.
  • Verallia abaisse sa prévision d’Ebitda pour 2024.
  • Dassault Systèmes revoit ses objectifs à la baisse après un CA décevant au T2.
  • Stellantis lancera 36 modèles hybrides abordables d’ici 2026.
  • Alstom reçoit l’un des prix ORP 2024 en reconnaissance de son engagement en faveur de la santé et de la sécurité au travail en Espagne.
  • Euronext enregistre une hausse du volume des transactions au comptant en juin.
  • Saint-Gobain renforce sa présence sur le marché de la construction en Australie.
  • Amundi et Victory Capital signent un accord définitif pour devenir des partenaires stratégiques.
  • Exclusive Networks confirme avoir reçu une indication d’intérêt non contraignante de la part d’un consortium d’investisseurs à un prix de 24 euros par action.
  • GTT investit aux côtés de Counterview Capital, Lifeline Ventures et Tesi, dans Seaber.io.
  • Teleperformance est primé pour sa technologie reposant sur l’IA.
  • Believe prend une participation de 25% dans le label indépendant Global Records.
  • Casino, Guichard-Perrachon renouvelle son partenariat avec la coopérative Sherpa.
  • Waga Energy obtient un prêt vert syndiqué de 100 millions d’euros pour soutenir le développement international.
  • TFF Group réalise une hausse de 10,6% de son chiffre d’affaires annuel à 486,5 millions d’euros.
  • La Compagnie des Alpes annonce le départ de son directeur général délégué.
  • Carmat a réalisé 20 implantations au deuxième trimestre et vise un CA annuel de 14 millions d’euros.
  • L’Olympique lyonnais (Eagle Football) recrute un attaquant ghanéen pour 28,5 millions d’euros.
  • Drone Volt réalise d’un chiffre d’affaires de 23,6 millions d’euros au cours du premier semestre 2024, en croissance de 49%.
  • Elles ont publié / Elles doivent publier : Implanet

Dans le monde

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Eli Lilly va acquérir Morphic Holding pour 3,2 milliards de dollars en espèces.
  • L’Administration fédérale américaine de l’aviation ordonne l’inspection de 2600 Boeing 737 pour des problèmes de masques à oxygène. Par ailleurs, un avion Boeing a perdu un pneu au décollage à Los Angeles.
  • Nvidia pourrait atteindre un bénéfice par action de 5 USD en 2025 grâce à la forte dynamique de l’IA, selon UBS.
  • Un traitement d’Eli Lilly permet de perdre davantage de poids qu’Ozempic de Novo Norsk selon une étude.
  • Bain Capital se rapproche d’un accord pour l’achat d’Envestnet.
  • Exxon Mobil s’attend à un deuxième trimestre inférieur au consensus du marché.
  • Peloton Interactive confronté à une action collective en Californie sur la protection de la vie privée.
  • Citi va cesser ses activités en Haïti.
  • Petrobras augmente les prix de l’essence pour les distributeurs pour la première fois en 11 mois.
  • Airbus, Leonardo, BAE Systèms : L’Italie prévoit de dépenser 7,5 milliards d’euros pour de nouveaux avions de combat Eurofighter.
  • Roche va pouvoir sortir une nouvelle version de Susvimo aux États-Unis.
  • OMV enregistre une hausse des prix de l’énergie au deuxième trimestre.
  • Mercedes-Benz ralentit ses projets de batteries en raison de la baisse de la demande de véhicules électriques.
  • Shell va redéployer du personnel sur ses plates-formes pétrolières dans le golfe du Mexique.
  • Eni trouve du pétrole dans un puits d’exploration au large du Mexique.
  • Azimut collecte 1,04 milliard d’euros en juin grâce aux ventes d’UniCredit.
  • Hexatronic rachète une partie de l’activité de services de centres de données de Syn.
  • Generali rachète des actions pour près de 6 millions d’euros.
  • Nexi acquiert des actions propres pour environ 15 millions d’euros.
  • Acciona lance un véhicule électrique à batterie interchangeable.
  • ABB s’associe à la NASCAR sur les opportunités d’électrification dans la course automobile.
  • TXT e-solutions acquiert une participation majoritaire dans ProSim Training Solutions.
  • Sampo obtient le feu vert du régulateur danois pour son offre publique d’échange aux actionnaires de Topdanmark.
  • Metro Bank est en pourparlers pour une vente de son portefeuille de prêts hypothécaires.
  • Veidekke remporte un contrat de 430 millions de couronnes suédoises pour un projet ferroviaire en Suède.
  • AF Gruppen remporte un contrat de construction de 125 millions de couronnes norvégiennes en Norvège.
  • Samsung Electronics remporte une commande de puces d’intelligence artificielle de pointe auprès de la société japonaise Preferred Networks.
  • BYD Company va construire une usine d’un milliard de dollars en Turquie.
  • Aramco revient sur le marché de la dette avec une vente d’obligations en dollars en trois tranches.

Principales publications du jour : Porsche, OMV, GetlinkTout l’agenda ici.

Lectures et vidéos

Copyright © 2024 Zonebourse.Zonebourse