Eaux calmes et léger vent arrière

96
0
Share:

C’est le grand thème de la semaine. J’espère donc que vous me pardonnerez d’en parler une troisième fois. Les États-Unis ont jeté un pavé dans la mare fiscale en proposant de créer un taux minimum d’imposition à l’échelle mondiale, afin de réduire les possibilités pour les multinationales de passer entre les mailles du filet et de mieux répartir les recettes pour les finances publiques. Le projet soumis à une centaine de pays par l’administration Biden est une vraie rupture, ne serait-ce que parce que Washington a décidé de prendre le leadership sur la question. Jusqu’ici, les Etats-Unis avaient surtout savonné la planche pour garantir le pourrissement de la situation.

J’en parlais mardi, les pays occidentaux – paradis fiscaux mis à part – ont tout intérêt à mettre de l’ordre dans la jungle de l’optimisation de la taxation. En 20 ans, l’imposition moyenne des sociétés dans les pays développés est passée de 32 à 23%. Pas à cause de la France bien sûr, où le poids de la fiscalité sur les entreprises est désormais légendaire, mais grâce à une poignée de pays qui ont fait de la domiciliation fiscale un business à part entière. Et je ne parle pas que d’îles des Caraïbes, mais aussi de membres de la zone euro, de territoires sous domination de la couronne britannique et même d’Etats fédérés américains.

A ce stade, il est difficile de savoir si les propositions américaines seront en mesure de contrer le talent déployé par les multinationales pour profiter de l’asymétrie fiscale mondiale. Mais elles ont le mérite d’englober davantage d’entreprises que les seuls acteurs du numérique et par là même d’être beaucoup plus simples que les propositions alambiquées de l’OCDE. Le projet est loin d’être parfait, mais il a des vertus fédératrices.

Mais n’oublions pas qu’une fois de plus, c’est à Washington que tout va se jouer : à la fin, c’est le Congrès américain qui décidera pour tout le monde. Joe Biden et son équipe savent qu’il sera probablement plus difficile de dégager un consensus au Capitole qu’au sein de l’OCDE sur la question. J’imagine qu’il leur faudra prouver que cette idée d’apparence généreuse sera avant tout profitable aux caisses du Trésor US. Ce qui a toutes les chances de se produire, si évidemment le trame théorique se vérifie sur le terrain.

Une abondante littérature commence à sortir sur les conséquences d’un tel bigbang fiscal pour les entreprises, en particulier pour les sociétés cotées. Mais force est de constater que cela ne perturbe pas beaucoup les investisseurs.

Le CAC40 a démarré la séance en hausse de 0,09% à 6171 points.

Les temps forts économiques du jour

Les productions industrielles de l’Allemagne (8h00) et de la France (8h45) en février seront publiées en matinée. Aux Etats-Unis, les prix à la production de mars (14h30) et les stocks des grossistes de février (16h00) sont en approche. Ce matin, la Chine a annoncé une hausse supérieure aux attentes de ses prix à la production et de ses prix à la consommation en mars.

L’euro remonte à 1,1905 USD. L’once d’or a repassé le cap des 1750 USD. Le pétrole est en très légère baisse, à 63,16 USD le baril de Brent et à 59,67 USD le baril WTI. La dette américaine affiche un rendement de 1,63 % sur 10 ans. Le Bitcoin navigue tout près des 58 000 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • AB Volvo : Jefferies reste à l’achat avec un objectif de cours réduit de 250 à 245 SEK.
  • Aker BP : Société Générale passe de conserver à vendre en visant 210 NOK.
  • Autoliv : Jefferies reste à l’achat avec un objectif de cours relevé de 913 à 949 SEK.
  • BAE Systems : Exane BNP Paribas passe de surperformance à neutre en visant 525 GBp.
  • British American Tobacco : J.P. Morgan passe de surpondérer à neutre en visant 3100 GBp.
  • Credit Suisse : Morgan Stanley passe de surpondérer à pondération en ligne en visant 11 CHF.
  • Dermapharm : Jefferies reste à l’achat avec un objectif de cours relevé de 60 à 78 EUR.
  • Deutsche Post : Goldman Sachs reste à l’achat avec un objectif de cours réduit de 58 à 56 EUR.
  • Eutelsat : Exane BNP Paribas passe de neutre à sousperformance en visant 9 EUR.
  • Faurecia : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 43 à 48 EUR.
  • Fuchs Petrolub : Baader Helvea passe d’alléger à accumuler en visant 47 EUR.
  • Gerresheimer : J.P. Morgan reste neutre avec un objectif de cours relevé de 92,10 à 92,50 EUR.
  • ITM Power : Morgan Stanley démarre le suivi à surpondérer.
  • LafargeHolcim : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 51,40 à 57,40 CHF.
  • Lanxess : Stifel passe d’acheter à conserver en visant 69 EUR.
  • Loungers : Liberum reste à l’achat avec un objectif relevé de 250 à 330 GBp.
  • Marston’s : Berenberg passe de conserver à acheter en visant 140 GBp.
  • NEL : Morgan Stanley démarre le suivi à surpondérer.
  • NIBE : Berenberg démarre le suivi à l’achat en visant 360 SEK.
  • On the Beach : Liberum passe d’acheter à conserver en visant 400 GBp.
  • Puma : Goldman Sachs reste à l’achat avec un objectif de cours relevé de 95 à 104 EUR.
  • Saint-Gobain : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 41,40 à 58,30 EUR.
  • Schaeffler : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 7 à 8 EUR.
  • Tele2 : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 108 à 106 SEK.
  • Telenor : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 154 à 138 NOK.
  • Telia : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 30,70 à 34 SEK.
  • The City Pub : Liberum reste à l’achat avec un objectif relevé de 135 à 160 GBp.
  • Traton : Jefferies reste à l’achat avec un objectif de cours relevé de 25 à 28 EUR.

Actualités des sociétés

En France

Annonces importantes

  • Airbus a reçu 28 commandes et a livré 72 appareils en mars. Le solde de commandes nettes de l’année 2021 reste négatif à -61 appareils, pour 125 livraisons.
  • Michelin prévoit 5% de croissance par an à partir de 2023.
  • Suez va demander à l’antitrust européen de rejeter la demande de Veolia de voter à son assemblée générale.
  • Des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707 (SAR444245), nouvelle IL-2 expérimentale de Sanofi.
  • Dassault Aviation nie les accusations de corruption en Inde dans le cadre du contrat de vente de 36 Rafale, après des révélations de Mediapart.
  • Rubis a racheté 2,5% de ses propres actions en 2021 et fait une pause dans son programme de rachat d’actions.
  • GTT reçoit une commande de Hyundai Heavy Industries pour la conception des cuves de deux nouveaux méthaniers.
  • Bénéteau vend sa marque CNB Yacht Builders à Solaris.
  • Ubisoft nomme une nouvelle responsable des ressources humaines.
  • Boiron s’engage dans la distribution de tests de diagnostic rapide contre la Covid-19.
  • Transgène publie des données de phase I porteuses pour son virus oncolytique TG6002.
  • Fountaine Pajot fait entrer Unexo, la division capital-investissement des caisses régionales du Crédit Agricole de l’Ouest, au capital de la Compagnie du Catamaran via le rachat des parts minoritaires d’Arkea.
  • Cellectis réalise un placement d’ADS sur le Nasdaq via son programme ATM pour 47 M$ à 19,50 USD par ADS.
  • Audiovalley lance une augmentation de capital de 8 M€.
  • Delta Drone renforce son conseil d’administration.
  • ASIT biotech et DMS reprennent leurs discussions en vue d’un rapprochement.
  • Guerbet reçoit une autorisation de mise sur le marché en Afrique du Sud pour Lipiodol.
  • Onxeo présentera des données précliniques lors de l’AACR 2021.
  • Precia, LDC, Ecoslops, Median Technologies, SpineGuard, Enensys, Mastrad, Safe Orthopaedics, Oncodesign et Akwel ont publié leurs comptes et/ou leurs prévisions.

Dans le monde

Annonces importantes

  • Credit Suisse va réduire le plafond accordé aux hedge funds dans le sillage de l’affaire Archegos.
  • General Motors ferme de nouvelles usines en raison de la pénurie de semi-conducteurs. Porsche (Groupe Volkswagen) devrait aussi ajuster en baisse sa production.
  • Renesas va reprendre le 19 avril la production dans son usine de semi-conducteurs mise à l’arrêt par un incendie.
  • Netflix élargit son offre aux films produits par Sony
  • L’espagnol ACS a déposé une marque d’intérêt auprès d’Atlantia pour une entrée au capital de l’opérateur autoroutier Autostrade.
  • Procter & Gamble a travaillé avec un organisme chinois pour tenter de détourner les nouvelles règles de confidentialité d’Apple, selon le Wall Street Journal.
  • Crown Holdings vend 80% de ses activités d’emballage en Europe à KPS Capital Partners pour 2,25 Mds€.
  • Le distributeurs de produits de sports Signa Sports United négocierait une entrée en bourse via un SPAC, peut-être Yucaipa Acquisition.
  • Impossible Foods songe à une entré en bourse.
  • Implenia cède ses activités de maintenance de gares maritimes et de consolidation de la falaise en Norvège.
  • Schweiter prend une part minoritaire dans JMB Wind Engineering.
  • Levi Strauss en vive hausse post-séance après ses résultats.
  • Principales publications de résultats. EMS-Chemie, Rocket Internet, AB Industrivärden

Lectures

Copyright © 2021 Zonebourse.Zonebourse
Share: