« Elargir la présence de Piguet Galland sur les canaux digitaux »

1268
0
Share:

Interview de Lucille Cottard, Banque Piguet Galland

Par Elsa Floret

La banque privée Piguet Galland a nommé Lucile Cottard à la tête de son département Acquisition digitale & Marketing. Lucile est appelée ainsi à développer le nouvel axe stratégique de la banque qui souhaite optimiser son parcours digital.

Vous avez la responsabilité de développer la stratégie digitale de Piguet Galland, qui souhaite optimiser son parcours digital. Quelles en sont les grandes lignes ?
A l’heure où le numérique impacte de manière significative l’ensemble des entreprises, cette orientation stratégique vise à élargir la présence de Piguet Galland sur les canaux digitaux. Elle doit soutenir aussi le déploiement de l’offre et améliorer le parcours client sur les différentes plateformes de la Banque.

Avec votre expérience dans la transition numérique, quelles sont les toutes premières étapes que vous comptez initier chez Piguet Galland ?
Nous menons un projet de refonte de notre site web corporate, vitrine de la Maison Piguet Galland. Nous allons ensuite mettre en place des outils nous permettant d’améliorer l’acquisition digitale et de développer notre notoriété en ligne.

Comment accélère-t-on l’acquisition de clients par le biais des canaux digitaux, toujours plus plébiscités?
Nous nous sommes rendus compte que la clientèle des banques privées utilisait de plus en plus les canaux digitaux afin d’effectuer des recherches sur leur future banque, les services offerts et les avantages de chacun des acteurs du secteur. Nous souhaitons renforcer notre visibilité lors de cette recherche en ligne. Cela peut se faire sur de nombreux canaux à disposition, notamment les moteurs de recherche, les réseaux sociaux, le web…

La clientèle fortunée diffère de la clientèle retail auprès de laquelle vous avez acquis votre expérience ? Entre ces deux segments, quelles sont les principales différences et/ou similitudes ?
La clientèle d’une banque privée est réellement différente de celle d’une banque en ligne. A mon sens, la principale différence réside dans le besoin de conseil holistique. Les clients d’une banque privée recherchent un gestionnaire de fortune qui agira comme leur point de contact central pour l’ensemble des demandes liées à leur patrimoine et qui les accompagnera tout au long des différents projets de leur vie.
De leur côté, les clients d’une banque en ligne recherchent des outils performants pour répondre à un besoin défini, tel que le passage d’ordres en bourse ou la conversion de devises. L’accompagnement humain n’est pas la priorité de la relation. Il est cependant possible de rencontrer des clients qui utilisent les services d’une banque privée pour bénéficier de la qualité du conseil et de l’accompagnement dans la gestion de leur fortune, ainsi que les services d’une néo-banque pour accéder à des outils répondant à un besoin spécifique.

Lucile Cottard a démarré sa carrière en 2007 au sein d’HelloBank, filiale du groupe BNP Paribas, en France et en Allemagne, avec pour dernier poste celui de directrice marketing Traders. Elle a cofondé Manawa.com en 2013, plateforme de réservation en ligne d’activités touristiques de plein air, revendu en 2022 à Alentour. Lucile a ensuite rejoint la fintech eWise en tant que directrice marketing du groupe, présent en Europe, en Asie, en Australie et aux Etats-Unis. En 2018, elle a pris le même poste chez beqom, éditeur suisse d’une solution de rémunération globale avant de prendre en 2020 la direction marketing de FlowBank, à Genève.  Lucile Cottard est titulaire d’un Master en Banque et Finance obtenu à l’ESSCA. Elle est également diplômée d’un Bachelor en Banque, Finance et Management de Northwood University, Michigan, Etats-Unis.

Share: