La bourse reçue quatre sur cinq

229
0
Share:

Doucement mais sûrement, les indices boursiers mondiaux repoussent leurs limites. Les grands mouvements exubérants de la période comprise entre mars 2020 et mars 2021 ont laissé la place à des pentes plus douces mais positives. Ce qui n’empêche pas une bonne partie des indices d’afficher des progressions à deux chiffres depuis le 1er janvier. A ce titre, l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs puisqu’en Europe, la place parisienne fait figure de locomotive. Elle le doit à la composition du CAC40, qui fait la part belle aux banques (Société Générale, BNP Paribas) et aux entreprises cycliques (Saint-Gobain, ArcelorMittal), sans oublier le renfort de l’inusable trio du luxe (LVMH, Hermès et Kering, dont les gains 2021 dépassent 25%).

Les professionnels de la finance s’interrogent pour savoir si les allocations gagnantes de 2021, une combinaison d’actions maudites (les banques européennes par exemple) et d’entreprises ultra-corrélées au cycle économique (les minières), ont encore du potentiel. En général, ils utilisent les indices PMI, qui mesurent chaque mois et pour chaque grande économie la confiance des directeurs d’achats d’un panel large d’entreprises. Ce sont d’excellents indicateurs avancés. Pour schématiser, un investisseur aurait une stratégie et un timing presque parfaits en misant sur les actions cycliques lorsque les indicateurs PMI sont au plus bas et en sortant lorsqu’ils sont au plus haut. Pour appliquer cette théorie à la période récente, il était pertinent de se positionner au début du printemps 2020 au moment de l’effondrement des indices PMI à cause des confinements. Mais faut-il désormais quitter le navire cyclique alors que ces mêmes indices sont au zénith ou s’en rapprochent ?

Pas encore, disent par exemple les analystes de flux de Bank of America, qui pensent que les actions qui surfent sur le redressement économique n’ont pas dit leur dernier mot. Ils estiment que le pic des indicateurs PMI mondiaux aura lieu en août prochain (aux Etats-Unis, il sera intervenu plus tôt). Pour l’Europe, ils préconisent donc de continuer à aimer les banques, les matériaux de construction, le luxe, les biens d’équipement et l’énergie. Ils sont désormais neutres sur l’automobile et les matières premières, après la fièvre récente. Enfin, ils restent à l’écart des secteurs trop défensifs comme la pharmacie, les services collectifs et l’univers alimentaire et boissons.

Quelques actualités du weekend à ne pas manquer :

  • Benjamin Netanyahu tente d’éviter son éviction du pouvoir en Israël.
  • Une réunion de l’Opep+ est prévue mardi, avec une hausse de la production en perspective.
  • La question d’un retrait de l’armée française du Mali « se pose », dit Emmanuel Macron au JDD.
  • La NSA a espionné Merkel et des responsables de l’UE via le Danemark, selon une enquête de la télévision danoise.
  • Les cryptomonnaies restent nerveuses, alors que l’OOC, l’organisme américain de supervision de la monnaie, prend position pour une supervision plus stricte.

La séance sera particulière aujourd’hui à cause de la fermeture pour un jour férié de Wall Street et de la City. L’absence des investisseurs anglo-saxons, qui plus est un lundi, a un impact important sur les volumes, comme le montre la recherche académique (Batrinca et al, 2018). Ma boîte mail, qui déborde en général le lundi d’analyses et de commentaires macroéconomiques, sonne bien creux ce matin. Le CAC a ouvert en légère baisse, non loin de l’équilibre, à 6480 points.

Les temps forts économiques du jour

La masse monétaire M3 d’avril en zone euro (10h00) précèdera l’indice préliminaire des prix à la consommation allemands en mai (14h00). Comme signalé au-dessus, New York et Londres seront en pause pour un weekend à rallonge. Ce matin, le Japon a fait état d’une production industrielle d’avril en progression moins dynamique prévu, tandis que l’indice PMI manufacturier chinois s’établissait à 51 points en mai (51,1 pour le consensus).

L’euro remonte en direction de 1,22 USD. L’or touche ses meilleurs niveaux récents à 1909 USD l’once. Le pétrole progresse légèrement, à 69,06 USD le baril de Brent et 66,71 USD le baril WTI. La dette américaine affiche un rendement en baisse de 1,59 % sur 10 ans. Le Bitcoin perd 3 % à 34 500 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Ahold Delhaize : AlphaValue reste acheteur avec un objectif réduit de 30,25 à 28,60 EUR.
  • Bodycote : Jefferies reste acheteur avec un objectif relevé de 920 à 1000 GBp.
  • Deutsche Rohstoff : Kepler Cheuvreux démarre le suivi à l’achat en visant 20 EUR.
  • Fielmann : Nord/LB reprend le suivi à conserver en visant 60 EUR.
  • GFT Technologies : Kepler Cheuvreux reste acheteur avec un objectif relevé de 18,60 à 24 EUR.
  • Hellenic Petroleum : AlphaValue passe d’accumuler à alléger en visant 5,66 EUR.
  • Kering : Kepler Cheuvreux reste à l’achat avec un objectif relevé de 700 à 820 EUR.
  • Valneva : Guggenheim démarre le suivi de l’ADR à l’achat en visant 35 USD.

En France

Annonces importantes

  • Orange et des fonds d’investissements pourraient être intéressés par l’opérateur portugais Meo, mis en vente par Altice.
  • Accor Acquisition Company, un « corporate SPAC » sponsorisé par Accor, lève 300 M€ lors de son IPO à Paris.
  • Envision devrait implanter une usine de batteries à Douai pour fournir Renault.
  • Les salariés d’une usine indienne de RenaultNissan refusent de travailler aujourd’hui à cause de problèmes de sécurité liés au coronavirus.
  • Faurecia accroît et prolonge son crédit syndiqué.
  • Eurazeo cède le contrôle du groupe de paiements Planet à Advent sur la base d’une valorisation de 1,8 Md€, mais réinvestit aux côtés du fond.
  • Lagardère publie le nom de ses futurs administrateurs en vue de l’assemblée générale du 30 juin.
  • La FDA accepte d’évaluer le palovarotène d’Ipsen dans la fibrodysplasie ossifiante progressive avec une date-butoir au 30 novembre 2021.
  • Un dégagement de fumée rapidement circonscrit a été signalé dans le tunnel sous la Manche géré par Getlink, sans conséquences.
  • Evergreen absorbe son holding de contrôle.
  • Econocom rembourse par anticipation 115 M€ de dette obligataire.
  • Onxeo forme un comité d’experts scientifiques indépendants.
  • La famille dirigeante d’Actiplay se renforce à 43% du capital.
  • ADLPartner et FIPP ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Annonces importantes

  • Le CEO d’Intel pense toujours qu’il faudra plusieurs années pour résorber la pénurie de semiconducteurs.
  • Un document interne de Nestlé révèle que 60% des produits vendus ne sont pas en phase avec la définition actuelle de produits sains, selon le Financial Times.
  • Credit Suisse veut mettre un terme aux relations avec Softbank.
  • Novartis contraint de stopper plusieurs essais cliniques avec son médicament oculaire Beovu.
  • Volkswagen veut nommer deux nouveaux directeurs d’exploitation pour superviser notamment ses marques haut de gamme et ses marques de volume, selon l’Automobilwoche.
  • Neymar accuse Nike de « mensonge absurde » au sujet d’une enquête pour agression sexuelle.
  • The Goodyear Tire accusé de violations du droit du travail en Malaisie.
  • Acea veut scinder ses activités d’énergie solaire pour mieux les développer et les valoriser.
  • Retour à la normale chez Siegfried, après la cyberattaque.
  • Lindt lance un nouveau programme de rachat de titres.
  • Cofinimmo va céder pour plus de 80 M€ d’immeubles de bureaux.
  • Le fabricant de poids-lourds électriques Rivian serait en train de sélectionner les banques de son IPO, selon Bloomberg.
  • Principales publications de résultats. CD Projekt, Immofinanz, Nacon, Bigben, First Sensor

Lectures

Copyright © 2021 Zonebourse.Zonebourse
Share: