La communication numérique, une vraie opportunité

990
0
Share:

Par Jamie Vrijhof-Droese, Managing partner, WHVP

Nous approchons à grands pas de la fin des délais de transition de la Loi fédérale sur les établissements financiers, la LEFin. Nous pouvons donc, en tant que secteur, nous tourner à nouveau vers l’avenir et des thèmes générateurs de revenus. La communication numérique devrait être l’un de ces thèmes. En tant que Mecque de la gestion de fortune, la Suisse a pu se permettre, pendant longtemps, de se reposer sur ses lauriers. La croissance était assurée par des nouveaux clients qui arrivaient tout seul et par la bonne performance des marchés ces dix dernières années. Mais ces temps bénis sont terminés. Heureusement, chaque changement, comme toujours, recèle aussi d’incroyables opportunités.

Alors que la génération des baby-boomers transmet lentement sa fortune, les millennials se tournent davantage vers internet pour trouver des experts financiers. C’est particulièrement vrai pour les femmes. Autrefois, il suffisait d’une carte de visite et d’un rendez-vous de présentation, aujourd’hui, il faut un site internet, une présence sur les médias sociaux et un bon référencement sur Google.

La première chose à faire est de soigner la visibilité de votre entreprise sur Google. Si vous créez un profil d’entreprise, il vous permettra de mettre en avant vos services directement sur le moteur de recherche, de communiquer votre adresse, vos heures d’ouverture et même de publier des photos. Les clients pourront vous poser des questions, prendre rendez-vous ou vous évaluer. Ce qui vous donne plus de visibilité et plus de crédibilité.

Vous devriez également analyser votre site web de manière critique. Est-il agréable à l’œil, bien structuré et présente-t-il un «call-to-action» clair ? En ce qui concerne le site web, osez l’authenticité. Vous ne pouvez pas plaire à tout le monde, alors réfléchissez à ce que vous êtes et à qui vous voulez vous adresser. Faites preuve de sincérité. Pas de phrases toutes faites, mais de la transparence. Publiez vos exigences minimales ainsi que vos frais sur votre site web, cela fera gagner du temps à tout le monde. Montrez ce que vous représentez, quelles sont vos valeurs et qui sont les personnes actives dans votre entreprise.

Comme de nombreux gestionnaires de fortune n’ont pas encore saisi l’opportunité que représente Internet, cette stratégie vous permettra de prendre une longueur d’avance sur la concurrence. En outre, l’avantage du monde numérique est qu’il est possible de faire beaucoup de choses soi-même, sans investissement, avec un peu de créativité et d’ambition. Cela donne, notamment aux petites entreprises, la possibilité de se lancer et de laisser en ligne une empreinte que l’on a soi-même tracée. C’est pourquoi, en ce début d’année, une fois tous les problèmes de compliance réglés, quand vous aurez un peu plus de temps libre, je vous invite à vous pencher sur l’identité de votre entreprise et la manière dont vous voulez la présenter en ligne.

Jamie Vrijhof-Droese est managing partner de WHVP, la société de gestion zurichoise. En 2020, son fondateur Robert Vrijhof a transmis l’activité à sa fille Jamie Vrijhof-Droese et à son époux Urs Vrijhof-Droese. Tous deux en avaient repris la direction opérationnelle un an plus tôt. Jamie a commencé sa carrière dans la banque en 2009 chez Credit Suisse, avant de travailler pendant plusieurs années dans la planification financière. Elle a co-signé l’ouvrage «Swiss Money Secrets» chez Banyan Hill Publishing, en 2018 et elle est titulaire d’un Bachelor en banque et finance, ainsi que d’un MBA obtenu à l’Université de Saint-Gall.

Share: