La rèze, par-delà les siècles

746
0
Share:

Dans chaque numéro, Catherine Cornu et Stéphane Meier, deux passionnés, vous présentent les trésors du vignoble suisse. Ce mois-ci, au tour du domaine des Sentes, à Sierre, et du travail qu’accomplit Serge Heymoz avec la rèze, ce cépage ancestral.

La rèze, c’est le nom d’un cépage. Un cépage ancestral et autochtone, pur Valaisan, puisque il fût cité la première fois en 1313 dans le registre d’Anniviers au côté de l’humagne blanc et du rouge du pays (le cornalin). La rèze est ampélographiquement « mère » et grand-mère » de nombreux cépage en Italie et en Valais. En Valais, c’est la mère de la diolle et de la grosse arvine et la grand-mère de l’humagne rouge.

Enfin et surtout, la rèze est le cépage qui est vinifié en tonneaux de mélèze dans les villages du Val d’Anniviers. Le fameux « vin des Glaciers ». Et là, c’est toute l’histoire unique de la transhumance. Les populations de l’époque naviguaient entre plaine et montagne selon les travaux de la vigne et du bétail. La particularité de l’élevage de ce vin des glaciers est le principe de Solera : le tonneau n’est jamais vidé et la vendange de l’année vient se rajouter à celle des années passées.

En 1997 il ne restait que 6’800 m2 de ce cépage qualitatif et peu productif. Il a failli s’éteindre sans l’opiniatreté de quelques vignerons dont fait partie Serge Heymoz. A ce jour 3 hectares de rèze existent, exclusivement en Valais et nulle part ailleurs au monde… C’est donc une rèze sèche et vinifiée sans solera de Serge Heymoz du Domaine des Sentes à Sierre que nous souhaitions vous présenter dans ces ces lignes. Serge jouit d’une surface de 2’500 m2 sur trois parcelles proches de sa cave au Lieu-dit « Entre-deux-Torrents » à Sierre et sous le village de Loc. Serge se passionne pour ses racines et les cépages traditionnels ou autochtones. Cela fait 30 ans qu’il produit de la rèze sur son domaine.

Le domaine des Sentes, du nom d’un « petit sentier » en patois valaisan, a été créé en 1985 par la maman de Serge, Lucie qui y vinifiait ses propres vins. Serge reprend dès 1999 le domaine qui compte aujoud’hui 5 hectares pour une production d’environ 45’000 bouteilles, dont les 6’800m2 de rèze cités plus haut. Il vinifie 9 vins blancs, 2 liquoreux issus de cépages blancs, un rosé et 7 vins rouges vinifiés en cuve, en barriques et en amphore de grès pour le cornalin.

Dégustation : La rèze 2019 présente une robe de couleur jaune pâle aux reflets verts. Le nez s’ouvre sur des agrumes, de la verveine, du sureau et de la citronelle. L’attaque en bouche joue sur une trame acide qui confère une longueur et un équilibre puissant qui font de ce vin un solide compagnon de table. En bouche, il se passe quelque chose… elle est minérale, saline avec une note de foin séché, de pomme acidulée, de carambole et de pêche de vigne. La finale de ce vin est ample, puissante et d’un excellent potentiel de garde. Un mariage avec une lotte, un turbot ou des grosses crevettes sera assurément une union heureuse.

Catherine Cornu et Stéphane Meier sont deux grands passionnés du vin auquel ils consacrent leurs loisirs. Ils participent à de nombreux jurys de dégustation et ont représenté quatre fois la Suisse au championnat du monde de dégustation de la Revue des Vins de France. En octobre 2018, ils se sont classés à la 6ème place. En 2011, ils ont lancé VINvitation pour partager leur passion du vin avec d’autres. Au travers de VINvitation, ils organisent des évènements à la carte, pour des privés ou des entreprises, avec des soirées à thème agencées selon le principe «accord vins et mets» ou dégustation seule.
Plus d’information: www.vinvitation.ch

Share: