«L’Asset Management Platform Switzerland doit jouer un plus grand rôle»

195
0
Share:

Par Jérôme Sicard

Comment faire en sorte que la centaine de sociétés suisses de gestion d’actifs, avec des tailles et des gammes de produits très différentes, regardent ensemble dans la même direction?
Iwan Deplazes: Nous devons nous convaincre qu’une approche commune offre des avantages à chaque participant. Je pense que la mise en commun des ressources, l’expertise de spécialistes variés et la différence des points de vue auraient plusieurs prolongements bénéfiques, comme la création de conditions-cadres optimales pour les gestionnaires d’actifs en Suisse.

Quelles sont les incitations susceptibles de gagner l’adhésion de tous?
Notre objectif est ambitieux: faire de la Suisse un haut lieu de la gestion d’actifs. A cet égard, la Suisse représente déjà le quatrième marché de gestion d’actifs en Europe, et un grand nombre de gestionnaires d’actifs suisses disposent d’un rayonnement international. Nous souhaitons poursuivre l’expansion des services de gestion d’actifs en Suisse pour les clients onshore suisses et étrangers. Ces initiatives devraient contribuer à rassembler les plus grandes sociétés de gestion d’actifs en Suisse.

Quels efforts et projets communs seraient les plus à même de faciliter le développement de l’ensemble de la communauté de l’asset management en Suisse?
L’Asset Management Platform Switzerland est une plateforme permanente institutionnalisée, entièrement dédiée à l’expansion de l’asset management en Suisse. Elle joue également un rôle de contributeur d’idées, de cellule d’information et de partenaire dans le dialogue avec les autorités politiques et réglementaires. Son fondement repose sur le dénominateur commun de tous les acteurs de la gestion d’actifs. A l’aide de ces efforts conjoints, nous nous efforçons de développer l’ensemble du secteur et de renforcer son rôle.

Quel rôle doit jouer ll’Asset Management Platform sur le long terme?
Sur le long terme, la Plateforme devrait intervenir à plusieurs niveaux. Elle a une mission centrale ce qui concerne la protection et le renforcement de la prévoyance retraite, ainsi que la perception de la responsabilité en matière de développement durable. Elle doit aussi assurer la promotion d’un cadre réglementaire propice à l’innovation à l’échelle nationale et favorable à la compétitivité du marché suisse de la gestion d’actifs.
Il faut également qu’elle contribue à une meilleure exportabilité des produits et services de gestion d’actifs suisses dans l’Union européenne et sur d’autres marchés stratégiques.
J’ajouterais deux autres niveaux importants : la promotion active de thèmes d’avenir contribuant à renforcer le marché suisse de la gestion d’actifs sur le long terme, et la sensibilisation accrue à la gestion d’actifs en tant que pilier autonome et majeur du marché financier suisse.

Dans quelle mesure l’industrie de la gestion d’actifs suisse doit-elle se distinguer de celle de la gestion de fortune, et comment y parvenir?
La gestion d’actifs est une discipline à part entière qui occupe une grande place dans le secteur financier suisse. Le rôle de l’Asset Management Platform n’est donc pas de segmenter, mais plutôt de favoriser la coopération avec d’autres domaines, comme la gestion de fortune.

Comment le numérique et ses avancées peuvent-ils aider l’industrie suisse de la gestion d’actifs à devenir plus imposante que la somme de ses parties?
La transformation numérique représente une énorme opportunité. Grâce à son centre financier robuste, sa culture de l’innovation et une infrastructure de pointe, la Suisse bénéficie de conditions idéales pour se positionner comme un leader de la gestion d’actifs, tourné vers l’avenir et le progrès technologique. La présence d’universités et de grandes écoles attire déjà de nombreuses entreprises technologiques en Suisse. C’est notamment la conséquence d’une collaboration exceptionnelle entretenue entre les grandes écoles et le secteur en matière de recherche.
Avec la « Crypto Valley », la Suisse abrite par ailleurs la capitale mondiale de la blockchain. Pour les clients, la révolution digitale dans l’univers de la gestion d’actifs devrait essentiellement être synonyme d’avantages plus grands associés à des coûts plus faibles.

 

Share: