«Les AMC permettent aux gérants d’implémenter une stratégie discrétionnaire simple et rapide»

371
0
Share:

Interview de Shanil Bentotage, Head Structured Product Sales EAM, Julius Baer

Par Elsa Floret

Produits financiers de gestion de portefeuille – moins onéreux que les fonds d’investissements – les Actively Managed Certificate, participent de la vague de digitalisation du secteur financier. En forte croissance, le marché global des AMC dépasse mille milliards de dollars en actifs sous gestion et l’’offre ne cesse de se diversifier avec la possibilité d’inclure des crypto-monnaies ou du private equity.

Comment se construit un Actively Managed Certificate?
Les AMC sont des produits structurés offrant une participation à la performance d’un portefeuille d’actifs, dont la gestion est effectuée par un gérant externe sur une base discrétionnaire.

Quels sont les avantages d’un AMC?
Ces véhicules permettent à nos clients professionnels et institutionnels d’implémenter une stratégie discrétionnaire de manière simple, rapide et à moindre coût.

Pour quelle raisons l’AMC plaît tant aux EAM?
Pour un EAM avec un nombre croissant de clients et travaillant avec de multiples banques dépositaires, la gestion des comptes individuels peut devenir une tâche fastidieuse et inefficace. Les AMC permettent de réduire la charge administrative et gagner en efficacité opérationnelle. En effet, chaque décision d’investissement est instantanément reflétée auprès de tous les détenteurs de l’AMC.
De plus, certains titres ou instruments financiers, comme les obligations, ont un montant minimum d’investissement élevé et ne sont donc pas disponibles pour tous les clients désirant un portefeuille diversifié. Les AMC permettent à un gérant d’offrir à ses clients un investissement diversifié avec une dénomination faible, habituellement 100 francs suisses par unité.

Quelles différences avec les autres véhicules ? Comme les fonds?
Un fond requiert d’habitude plusieurs dizaines de millions de francs, des coûts élevés de mise en place et un délai d’implémentation plutôt long, plusieurs mois dans certains cas.
Les AMC offrent davantage de flexibilité, avec un minimum d’investissement faible, aucun coût de lancement et un « time to market » de 2 à 3 semaines maximum.

Julius Baer est actif sur le segment des AMC depuis une dizaine d’années. Quelle est son origine et comment a évolué ce marché sur la dernière décennie, en termes de volume et de diversité?
Julius Baer a émis son premier AMC en 2008 afin de répondre à une problématique concrète de nos gérants indépendants qui recherchaient une solution d’investissement flexible, dynamique et plus adaptée à l’environnement de marché. Nous comptons actuellement plus de 200 AMC émis pour nos clients.
Nous observons depuis quelques années la « digitalisation » des AMC via l’avènement de multiples plateformes, avec comme avantages des tailles minimum réduites, une baisse des coûts d’administration et d’avantage de transparence.
Le marché global des AMC dépasse actuellement mille milliards de dollars en actifs sous gestion avec une croissance soutenue et une offre qui ne cesse de se diversifier avec la possibilité d’inclure par exemple des crypto-monnaies ou du private equity.

Julius Baer a créé une Plateforme EPIC. Qu’apporte-t-elle aux gestionnaires de fortune externes ?
En 2020, Julius Baer a franchi une étape importante en permettant une véritable gestion active des AMC avec le lancement d’EPIC – Electronic Platform for Investment Certificates -, qui offre aux gestionnaires d’actifs la possibilité de gérer leurs certificats Julius Baer sur une plateforme interactive.
EPIC a amélioré notre offre de manière significative en permettant à nos clients, dès 3 millions de francs, un accès instantané, une flexibilité accrue et un meilleur contrôle sur leurs stratégies d’investissement. Les « rebalancements » peuvent être effectués en quelques clics. La plateforme délivre également une transparence totale quant aux opérations sur titres, avec des dividendes ou des coupons, ainsi que le calcul des frais.
Nous continuerons à renforcer la plateforme grâce aux commentaires de notre clientèle et à créer d’autres solutions innovantes.

Le développement des AMC a permis une certaine démocratisation de la gestion discrétionnaire pour les EAM. Mais quels sont les risques associés à ce produit structuré, non régulé par la FINMA?
En effet, les AMC étant des produits structurés, ils ne sont ainsi pas régulés par la FINMA. Le risque principal pour l’investisseur dans le cas des AMC, comme pour tous les produits structurés, est le risque de crédit de l’émetteur. Il existe toutefois des solutions afin de neutraliser ce risque, notamment via une « collateralization » ou un Special Purpose Vehicle.

Quels sont les niveaux de complexité des AMC, selon la taille, la liquidité et le pricing?
Nos AMC offrent l’accès à un large éventail d’instruments financiers, comme actions, ETF, fonds, produits structurés. Julius Baer propose des AMC simples, 100% actions ou ETF, à partir de 3 millions de francs, des AMC « multi asset class » à partir de 5 millions et des stratégies plus complexes, avec du levier ou produits structurés, à partir de 10 millions.

Shanil S. Bentotage est Head Structured Products Sales, EAM & Banks chez Banque Julius Baer. Après ses études universitaires, Shanil a débuté sa carrière au Credit Suisse dans le département Trade Finance à Genève. Il a rejoint la Banque Julius Baer en 2006 où il a exercé différentes fonctions avant d’être nommé à son poste actuel en 2019. Shanil est titulaire d’un MBA de HEC Genève.

Share: