« Les compteurs désigneront les trois meilleurs gérants »

140
0
Share:

Interview de Nicholas Hochstadter, Performance Watcher

Nicholas Hochstadter revient sur les grands principes du concours que Performance Watcher et SPHERE proposent aux gérants de portefeuille tout au long de 2022.

En quoi consiste le concours que vous proposez aux gérants ?
Nicholas Hochstadter : Le concours que nous organisons en partenariat avec SPHERE propose de mesurer et récompenser objectivement les gérants qui obtiennent les meilleures performances dans le cadre d’une gestion de portefeuilles discrétionnaire. Cela concerne les gestions en francs Suisses et pour trois catégories de risque: faible, moyenne et élevée.

Comment le vainqueur est-il désigné ?
Il y aura trois vainqueurs: un pour chacune des trois catégories. Nous montrerons au quotidien anonymement l’évolution des performances et surtout du classement ajusté du risque. Le 31 décembre 2022, les « compteurs » seront relevés une dernière fois et désigneront les trois meilleurs gérants.

A qui s’adresse-t-il plus précisément ?
Le concours s’adresse à tous les professionnels proposant une gestion de portefeuilles discrétionnaire à leurs clients. Ils peuvent être indépendants ou travailler dans une banque.

Quelles sont les conditions nécessaires à remplir pour y participer ?
Pour participer au concours, il faut 1)travailler avec des banques ou un PMS connectés à Performance Watcher (cela garantit le transfert automatisé de données anonymes); 2) proposer des mandats discrétionnaires; 3) gérer au minimum cinq comptes d’au moins CHF 500’000.- par niveau de risque.

Quelles sont les modalités d’inscription ?
Le concours est totalement gratuit et nous garantissons l’anonymat des participants. L’inscription est très simple et se fait en ligne sur: https://www.performance-watcher.ch/fr/contest.

Pour plus de précisions: nho@ibo.swiss ou 0792480424.

Avant de créer Performance Watcher en 2005, Nicholas Hochtadter a travaillé au Credit Suisse comme portfolio manager puis à la banque Ferrier Lullin où il dirigeait le portfolio management discrétionnaire. Au Credit Suisse, il a eu sous sa responsabilité le projet PMnet qui consistait à créer et à mettre en oeuvre un système totalement automatisé pour le processus d’implémentation du portfolio management. En lançant Performance Watcher, il a voulu replacer ces modèles d’évaluation de la gestion de portefeuille dans une configuration plus accessible pour les clients.

 

 

 

Share: