« Nos matières premières, votre problème »

279
0
Share:

On radote, on radote… Les marchés actions sont toujours soumis à des forces contraires à l’aube du second trimestre 2022. Mais ils tiennent bon, au point d’avoir réduit leurs pertes depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine, le 24 février. Le marché obligataire a l’air d’envoyer un autre signal avec des taux courts et des taux longs qui naviguent toujours autour des points d’inversion aux Etats-Unis. La dette américaine est mieux rémunérée à 2 ans qu’à 10 ans et à 30 ans, ce qui traduit une certaine préoccupation des investisseurs… qui ne se détournent pas pour autant des actions.

Car même si le terrible tandem pénuries / inflation se propage partout, les prévisions de croissance, même rabotées, sont toujours élevées. Elles entretiennent l’optimisme des financiers, qui ont l’air d’avoir assez bien digéré la perspective d’un calendrier de hausses de taux agressives de la banque centrale américaine. L’une des principales interrogations du moment est de savoir si les consommateurs seront en mesure de tenir le choc. « L’environnement actuel est peut-être plus complexe que les crises de 1997, 2008 ou 2020, car le problème n’est pas seulement nominal, mais aussi réel : les matières premières sont des ressources réelles, et l’inégalité des ressources ne peut être résolue par l’assouplissement quantitatif… … vous pouvez imprimer de l’argent, mais pas du pétrole à chauffer ou du blé à manger » écrivait la semaine dernière l’économiste Zoltan Pozsar, qui travaille pour le Crédit Suisse après avoir officié auprès de la Fed et du Trésor américain. Je tape parfois un peu sur le Crédit Suisse, mais ses travaux prospectifs sont souvent de très haut niveau. Le papier dont est tirée cette citation, qui traite plus généralement de devises et de matières premières, est disponible ici. On y retrouve en particulier une analogie entre le « le dollar est notre monnaie, mais votre problème » de John Connally en 1971 et « ce sont nos matières premières, mais c’est votre problème« , qui pourrait devenir l’antienne de la Russie et d’autres pays producteurs.

Le weekend a été riche en actualités, aussi je ressuscite ce matin la liste synthétique :

  • L’Union Européenne prépare de nouvelles sanctions contre la Russie, hors énergie. En Ukraine, on soupçonne des exactions commises par les troupes russes qui se sont retirées des abords de Kyiv. Moscou a en parallèle donné un mois aux Européens pour honorer leurs factures énergétiques en rouble.
  • En France, le gestionnaire du réseau énergétique RTE craint une situation tendue autour de 9h00 aujourd’hui à cause de la vague de froid, mais pense être en mesure d’importer l’énergie nécessaire à la consommation. Energie toujours, le Royaume-Uni pourrait construire sept centrales nucléaires d’ici 2050, selon le gouvernement de Sa Majesté.
  • La Chine enregistre un pic de contamination au coronavirus. La séance est fériée pour la Bourse de Shanghai, mais Hong Kong progresse en profitant des commentaires positifs de Pékin sur la résolution du conflit sur les audits financiers des entreprises chinoises aux Etats-Unis.
  • En Hongrie, Victor Orban triomphe aux élections législatives. A Hong Kong, Carrie Lam ne briguera pas de second mandat.
  • Aux Etats-Unis, la Chambre des représentants adopte un projet de loi visant à légaliser la marijuana. Mais le Sénat devait le retoquer.
  • Dans la rubrique on s’en fiche, Will Smith quitte l’académie des Oscars pendant qu’en Allemagne, un homme se fait vacciner 90 fois pour vendre de faux passes sanitaires.

Les marchés européens sont attendus en hausse modérée ce matin à l’ouverture. Au Japon, le Topix démarre la semaine sur un gain de 0,3%. Le Hang Seng de Hong Kong gagne 1,4% et l’ASX 200 australien 0,4%. Le CAC40 gagnait 0,4 à 6712 points peu après l’ouverture.

Les temps forts économiques du jour

Les commandes de biens durables en février aux Etats-Unis seront annoncées à 16h00. Tout l’agenda macro ici.

L’euro est stable à 1,1047 USD ce matin. L’once d’or a reculé à 1917 USD. Le pétrole est proche de ses niveaux de fin de semaine dernière, avec un Brent de Mer du Nord à 104,20 USD et un brut léger américain WTI juste sous les 100 USD. Le rendement de la dette américaine remonte un peu à 2,41% sur 10 ans, tandis que le rendement du 2 ans est supérieur à celui du 30 ans pour la première fois en quinze ans. Le bitcoin se négocie 46 500 USD pièce.

Les principaux changements de recommandations

  • Adesso : Berenberg reste à l’achat avec un objectif de cours réduit de 244 à 233 EUR.
  • Aena : Barclays reprend le suivi à pondération en ligne en visant 145 EUR.
  • Aéroports de Paris : Barclays reprend le suivi à souspondérer en visant 98 EUR.
  • Air France-KLM : Barclays reprend le suivi à pondération en ligne en visant 4,60 EUR.
  • AMG : Berenberg reste à l’achat avec un objectif de cours relevé de 37 à 46 EUR
  • CareTech : HSBC passe d’acheter à conserver en visant 725 GBp.
  • Compagnie Financière Richemont : UBS reste à l’achat avec un objectif de cours relevé de 159 à 167 CHF.
  • Deutsche Lufthansa : Barclays reprend le suivi à souspondérer en visant 5,20 EUR.
  • EasyJet : Barclays reprend le suivi à pondération en ligne en visant 705 GBp.
  • Enav : Barclays reprend le suivi à surpondérer en visant 4,90 EUR.
  • Flughafen Zürich : Barclays reprend le suivi à surpondérer en visant 170 CHF.
  • Fraport : Barclays reprend le suivi à souspondérer en visant 54 EUR.
  • Hexagon : Berenberg passe de conserver à acheter en visant 155 SEK.
  • International Consolidated Airlines : Barclays reprend le suivi à surpondérer en visant 210 GBp.
  • Logitech : Goldman Sachs passe de neutre à achat on visant 107 CHF.
  • Ocado : Kepler Cheuvreux avec un objectif de cours réduit de 1414 à 859 GBp.
  • Ryanair : Barclays reprend le suivi à surpondérer en visant 17,60 EUR.
  • Siemens Gamesa : Jefferies démarre le suivi à conserver en visant 17,30 EUR.
  • Sika : Jefferies reste à l’achat avec un objectif de cours réduit de 375 à 374 CHF.
  • Sodexo : AlphaValue reste à l’achat avec un objectif de cours réduit de 95,20 à 89,30 EUR.
  • Vestas : Jefferies démarre le suivi à sousperformance en visant 148 DKK.
  • Wizz Air : Barclays reprend le suivi à surpondérer en visant 5300 GBp.

En France

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Christel Heydemann prend la direction générale d’Orange à compter d’aujourd’hui.
  • EssilorLuxottica boucle la vente de magasins aux Pays-Bas et en Belgique.
  • La FDA accorde un examen prioritaire au Dupixent de Sanofi pour le traitement des patients souffrant d’œsophagite à éosinophiles.
  • BNP Paribas devient le partenaire financier exclusif de Stellantis dans ses activités de financement en Allemagne, Autriche et Royaume-Uni.
  • Vinci va racheter 300 M€ d’actions d’ici la fin juin.
  • Unibail vend un centre commercial en Allemagne pour 116 M€.
  • Technip Energies a remporté un contrat d’ingénierie pour le projet éolien offshore flottant d’Equinor Firefly en Corée du Sud.
  • Accor continue son activité en Russie mais considère ne pas participer à l’effort de guerre parce que le groupe ne paie pas d’impôts sur place.
  • La filiale énergie de Getlink profite de la flambée des prix et de la disgrâce de son concurrent Aquind, selon La Lettre A.
  • Iliad finalise l’acquisition de UPC Polska.
  • L’agence de notation Scope Ratings relève la notation crédit de Fnac Darty de « BBB- » à BBB ».
  • Nexans a bouclé le rachat de Centelsa.
  • Nexity reporte sa journée investisseurs.
  • Generix monte à 100% de sa filiale portugaise.
  • Europlasma tire deux nouvelles tranches d’OCABSA.
  • Audacia, Bluelinea ont publié leurs comptes et/ou leurs prévisions.

Dans le monde

Annonces importantes (et autres)

  • Le cloud de Microsoft dans le collimateur de l’UE.
  • Tesla a livré un nombre record de voitures au premier trimestre 2022, malgré la Chine. Le chiffre atteint 310 048 unités.
  • Novartis va intégrer ses unités pharmaceutiques et d’oncologie dans une activité de médicaments innovants pour simplifier sa structure, en visant des économies d’au moins 1 Md$ d’ici 2024.
  • Telecom Italia discute avec la CDP en vue d’entamer des discussions formelles sur un rapprochement dans les réseaux avec Open Fiber.
  • Les salariés d’un entrepôt d’Amazon de New York ont voté en faveur de la création d’un syndicat, une première aux Etats-Unis.
  • KKR, Permira, EQT et CVC s’intéresseraient à Stratec.
  • Ryanair abaisse ses prévisions.
  • BBVA va récupérer pour 2 Mds€ 662 succursales qui avaient été cédées à Merlin Properties en 2010.
  • Delivery Hero lance une syndication de financement par emprunt de 1,4 Md€.
  • La banque russe PJSC Sberbank va cesser ses activités en banque d’investissement à Londres.
  • Le PDG de Cewe accusé d’entraver la diversité et la nomination de femmes au conseil d’administration.
  • Les ventes américaines de General Motors ont baissé de 20 % au premier trimestre.
  • Le chinois Shein pourrait être valorisé 100 Mds$ dans le cadre d’un nouveau tour de table.
  • Publications et annonces des entreprises : Ford, Fast Retailing, RepsolTout l’agenda ici.

Lectures

Copyright © 2022 Zonebourse.Zonebourse
Share: