« Nous nous concentrons sur un segment qui échappe aux radars de nombreux investisseurs»

482
0
Share:

Interview de Steven Kroese, Lars Honegger et Chris Davies, Bellevue Private Markets

Par Andreas Schaffner

Fin 2022, Bellevue Asset Management a fortement développé ses activités dans les Private Markets, avec un Secondaries Team renforcé, entre autres, par l’arrivée de Steven Kroese, Lars Honegger et Chris Davies en provenance de Partners Group. Dans cette interview, ils dévoilent leur stratégie et expliquent pourquoi le concept « Small is beautiful » est important dans l’environnement actuel.

Vous avez quitté Partners Group pour Bellevue en décembre, afin de renforcer leur Secondaries Team, votre spécialité. Avec quels objectifs ?
Steven Kroese: D’une part, nous offrons aux investisseurs la possibilité de participer à la forte croissance du marché secondaire. D’autre part, nous avons un plan clair sur la manière dont nous voulons nous démarquer de la concurrence. Nous allons nous concentrer sur un segment de marché qui passe sous le radar de nombreux professionnels. Il faut savoir que les grands « Private Equity Secondaries Players » ne se préoccupent pas des petites transactions, celles qui sont inférieures à 30 millions de dollars. Nous, au contraire, nous voyons un fort potentiel de génération d’alpha dans ce segment du marché. Mais ce qui va surtout faire la différence, c’est la qualité des parts de fonds dans lesquelles nous allons investir. Grâce à notre réseau, nous pensons pouvoir identifier et exploiter les opportunités de placement générées par l’inefficience de ce segment de marché. Sans oublier, bien entendu, une gestion efficace et une bonne diversification de notre portefeuille.

Quels types de clients souhaitez-vous convaincre ?
Chris Davies:
Nous nous concentrons sur les investisseurs institutionnels et les clients privés fortunés dans la zone DACH. Mais aussi sur les investisseurs du Royaume-Uni, qui apprécient ces stratégies de Private Equity. Il y a donc du potentiel. La demande d’investissement sur le marché secondaire ne cesse d’augmenter et elle va continuer de croître. Actuellement, nous constatons des cash-flows nets négatifs chez de nombreux fonds primaires. Il revient à dire que les appels de capitaux dépassent les distributions, de sorte que de nombreux investisseurs subissent une pression structurelle à la vente.

Quelles sont les opportunités qui apparaissent sur les Private Markets, en particulier dans le contexte actuel où les taux d’intérêt sont à la hausse ?
Lars Honegger
: Nous parlons aujourd’hui d’un marché d’acheteurs. Les décotes par rapport à la valeur nette d’inventaire augmentent, tout comme l’offre sur le marché secondaire. Les cash-flows des fonds de Private Equity sont déjà négatifs. Le niveau record de « Dry Powder » laisse supposer que les appels de capitaux vont continuer à augmenter. Par conséquent, la pression structurelle à la vente qui touche les investisseurs – les Limited Partners – va probablement se maintenir. Aujourd’hui déjà, des parts de fonds secondaires sont vendues pour des motifs qui n’ont rien à voir avec la performance et la qualité des investissements, mais, par exemple, à cause du besoin croissant de liquidités de certains investisseurs. C’est une situation de départ très intéressante pour nous, car elle nous permet d’avoir accès à d’excellentes opportunités de placement. De plus, grâce à leur stabilité et à leur grande diversification, les Secondaries constituent une diversification idéale pour un portefeuille, dans l’environnement actuel. Si l’environnement économique global s’améliore à nouveau, les investisseurs en profiteront également.

Dans quel secteur souhaitez-vous être actif en priorité ?
Steven Kroese:
Conformément à la devise « Small is beautiful », nous nous concentrons sur des petits « Limited Partner Deals », qui offrent des opportunités intéressantes en raison de l’inefficience du marché et d’un deal flow important. Dans cette optique, nous nous diversifions sur plusieurs axes, comme le style et la stratégie d’investissement, ou la diversification géographique et sectorielle. Avec comme résultat un portefeuille en tout temps équilibré et diversifié, composé de plus de 150 entreprises, qui offre une bonne protection contre les pertes.

 

Steven Kroese, Lars Honegger et Chris Davies viennent tous trois de Partners Group. Ils ont rejoint Bellevue le 1er décembre 2022 en tant que managing partners, membres de l’équipe d’investissement de Bellevue Private Markets.
Avant cela, Steven Kroese était Senior Vice President dans le Management Team du Private Equity Integrated et membre du comité d’investissement du Private Equity Secondaries chez Partners Group. Il a également travaillé à la Société Générale et chez Invision. Il est titulaire d’un master en économie de l’université Radboud de Nijmegen, aux Pays-Bas.
Lars Honegger a été Senior Vice President chez Partners Group et membre du Management Team du Private Equity Integrated. Auparavant, il a travaillé chez KPMG à Berne. Lars Honegger est expert-comptable diplômé et titulaire d’un master en comptabilité et finance de l’Université de Saint-Gall.
Chris Davies a travaillé dix ans chez Partners Group en tant que responsable du Structuring Team, Legal Counsel et membre du Management Team. Auparavant, il a travaillé comme avocat chez Darwin Gray et Barnes & Partners Solicitors. Il a été admis au barreau des cours d’Angleterre et du Pays de Galles en 2008.

Share: