« Octogone deviendra très vite bien plus qu’une tête de pont »

2592
0
Share:

Interview de Ivan Peruffo, Octogone

Ivan Peruffo, longtemps responsable chez Pictet des tiers gérants sur le marché romand, passe de l’autre côté de la caméra. Il prend la direction d’Octogone, l’une des plus importantes sociétés de gestion en Suisse, absorbée au printemps dernier par le groupe américain Focus Financial Partners.

Quelles raisons vous ont poussé à rejoindre Octogone?
Rejoindre Octogone c’est avant tout une opportunité unique qui m’a été proposée après presque 20 ans consacrés à servir les gérants indépendants dont Octogone, un de mes plus importants clients.
C’est également le point de bascule idéal entre une longue expérience bancaire dans un segment que j’apprécie tout particulièrement et l’envie de relever un challenge aussi important à 50 ans. Le défi de passer du côté client, et de me retrouver au cœur des décisions, m’ont également poussé à effectuer ce saut. 

Quels aspects vous motivent le plus dans cette nouvelle aventure?
Deux aspects me motivent énormément. Premièrement, je rejoins un groupe important qui bénéficiant d’un solide historique et d’une belle réputation, avec des équipes compétentes et organisées. Deuxièmement :  je connais déjà en grande partie les équipes et je me réjouis de travailler à leur côté en mettant en commun nos pôles de compétences pour nous permettre d’atteindre des objectifs ambitieux.
En effet, nous sommes dans un environnement en pleine mutation avec des exigences grandissantes et relever ce challenge, qui plus est avec un partenaire comme Focus, est une opportunité unique.

Pour rebondir sur ce point, dans quelle mesure, êtes-vous appelés avec Octogone à servir de tête de pont pour les développements de Focus en Suisse?
Focus est rentré dans le marché suisse cet été, fort de son succès aux Etats-Unis. Pour rappel, Focus est un partnership qui regroupe 87 sociétés aux Etats-Unis mais aussi en Australie, au Canada et en Angleterre. Ses actifs cumulés s’élèvent à plus de 350 milliards de dollars d’actifs. La priorité de ce groupe est la clairement la croissance et la Suisse représente pour lui un nouveau marché offrant de belles opportunités pour les gérants indépendants.
C’est un business model original, assez neuf pour la Suisse. Il mérite qu’on s’y attarde pour apprécier tout le potentiel qu’il peut délivrer, en termes de solutions, à une société de gestion. Octogone demeure une société indépendante et gérée par ses associés mais rattachée à un partenaire stratégique qui dispose de nombreuses ressources, y compris du capital pour la croissance. Je suis convaincu qu’Octogone deviendra très vite bien plus qu’une tête de pont.

De toute l’expérience acquise avec Pictet, quels éléments vous aideront le plus dans la direction d’Octogone?
Tout d’abord, les connaissances managériales et le leadership acquis chez Pictet me seront certainement très utiles compte tenu de la taille du groupe Octogone et des défis qui nous attendent. Puis, sans aucun doute, certaines valeurs de Pictet qui me sont chers depuis toujours comme l’excellence, l’indépendance, l’esprit d’entreprise et la vision à long terme. Elles continueront à me porter. Pour finir, le fait d’avoir été en charge de départements dédiés aux GFI depuis presque 20 ans me donne outre le réseau, une vue d’ensemble de leurs défis et de leurs besoins.

Quelles opportunités voyez-vous aujourd’hui pour Octogone sur le marché de la gestion de fortune ?
Elles sont nombreuses. La taille et l’expérience d’un groupe comme celui d’Octogone vont lui permettre d’évoluer grâce à la croissance interne et au recrutement de talents. Avec Focus, nous bénéficions de tout le support et l’expérience d’un consolidateur aguerri, avec des ressources exceptionnelles.
Dans cet environnement en pleine mutation, Octogone représente une belle opportunité pour les gérants qui souhaitent rejoindre un groupe solide. C’est dans cette optique que nous nous positionnons pour l’avenir avec des ambitions fortes, non seulement sur le plan de la croissance mais aussi sur celui de l’efficience organisationnelle et technologique. Nous allons beaucoup investir en ce sens.

Comment voyez-vous se poursuivre le mouvement de consolidation dans le secteur des GFI en Suisse ?
Le mouvement de consolidation tant attendu par de nombreuses sociétés est encore timide bien qu’il pourrait s’accélérer quelque peu dans les prochains mois avec l’échéance de fin d’année pour le dépôt de l’autorisation auprès de la FINMA. Cette question revient sans cesse et il est intéressant de constater que les avis divergent parmi les professionnels de la branche. Certains prédisent une consolidation rapide et importante ; d’autres n’y croient toujours pas malgré les nouvelles exigences de la FINMA.
Personnellement, je suis d’avis que nous ne verrons pas une consolidation rapide du marché en dehors de ceux qui cherchent une solution avant la fin de l’année. En effet, le marché se compose majoritairement d’acheteurs et je vois peu de sociétés de plus de 5 employés ou de plus de CHF 100 millions envisager un rapprochement ou une vente de leur business. Néanmoins, la hausse des coûts d’audit, de conformité et de compliance ainsi que la pression sur les marges devraient pousser, dans les années à venir, plus de la moitié des GFI à envisager des partenariats, à fusionner, à rejoindre une plateforme ou même à vendre leur activité.

Ivan Peruffo a rejoint Octogone en octobre 2022 en tant que CEO du groupe, fort de son expérience dans le secteur bancaire et plus particulièrement dans celui des gérants indépendants. Auparavant, Ivan a été l’une des pierres angulaires de Pictet Asset Services. En poste chez SG Private Banking (Suisse) entre 2001 et 2008, il y a lancé et dirigé le département des gérants de fortune, après avoir été responsable du registre des clients et de la conformité.
Ivan a débuté sa carrière chez Ernst & Young en tant qu’auditeur pour le secteur bancaire pendant 5 ans. Il est titulaire d’un Master en économétrie et d’une licence en économie de l’Université de Genève.

Share: