Partenaire wealthtech : faire le bon choix

1150
0
Share:

Par Oliver Thommen, Masttro

La technologie peut résoudre en grande partie presque tous les problèmes commerciaux. Vous voulez améliorer la collaboration ? Il existe une application pour cela. Vous voulez augmenter la productivité ? Une série de solutions techniques n’attendent que de vous aider.

Dans le monde de la gestion de fortune, et plus particulièrement en ce qui concerne les gérants indépendants, la technologie – autant dire la wealthtech – a changé de catégorie. Bien plus qu’un « nice-to-have », elle est devenue aujourd’hui un élément fondamental dans la pratique du métier de gérant. Les changements importants intervenus dans le secteur – de l’émergence de nouvelles classes d’actifs à l’augmentation rapide des cybermenaces – ont incité de nombreux conseillers en gestion de patrimoine à adopter des technologies qui redéfinissent leurs univers.

Quelle que soit l’orientation choisie – logiciel de rapport de données, logiciel de performance d’investissement, logiciel de comptabilité – la « wealthtech » peut en effet apporter de nombreuses réponses allant de l’amélioration des données à la simplification des processus. Mais choisir le bon fournisseur de technologie peut s’avérer difficile pour les gestionnaires de fortune, dans la mesure où leur expertise ne s’étend pas nécessairement à ce domaine.

Pour prendre les décisions les plus justes, il est important de réfléchir d’abord en termes d’avantages. Quitte à solliciter les contributions de collègues dans les différents départements concernés pour mieux cerner les problèmes que la technologie est sensée résoudre. Quelques questions s’imposent:  quelles inefficiences pèsent sur votre équipe informatique ? Quels blocages rencontrés par vos collaborateurs la technologie pourrait-elle lever?

Une fois que vous avez compris les besoins actuels, il faut se projet dans l’avenir. Et anticiper… Ces dernières années, certains gérants ont été surpris par l’essor spectaculaire de nouveaux actifs comme la crypto. D’autres ne parviennent toujours pas à gérer correctement les actifs non bancaires tels que les collections d’art et à les intégrer dans une logique de consolidation. Un partenaire capable d’aborder ces changements aujourd’hui sera probablement prêt pour les changements de demain.

Il est important de réfléchir aussi à quoi ressemblera demain l’onboarding – et à combien il coûtera. L’introduction de nouvelles technologies demande du temps et des ressources. Leur adoption peut s’avérer très complexe. Lorsque vous choisissez un partenaire technologique, recherchez un fournisseur bien établi dans ce domaine, capable d’adapter les processus de mise en œuvre aux besoins et aux capacités de votre entreprise.

Bien entendu, le prix joue également un rôle déterminant. Vous ne voulez bien évidemment pas payer pour des fonctionnalités supplémentaires dont vous n’avez pas besoin, mais vous ne voulez pas non plus opter pour une option bon marché que vous risquez de regretter. N’hésitez pas dans ce  cas à discuter avec les prestataires envisagés – ainsi qu’avec les utilisateurs actuels de ces systèmes – des coûts cachés et des options de tarification flexibles.

Enfin, il faut savoir définir ses priorités en matière de cybersécurité. Il va sans dire que la sécurité des données et la protection de la vie privée doivent figurer au tout premier rang. De meilleures solutions technologiques permettront aux utilisateurs de profiter de tous les avantages de la transparence des données tout en protégeant soigneusement les informations sensibles. Pour obtenir les garanties les plus fortes, optez pour un prestaire qui respecte les normes les plus élevées en matière de sécurité des données et sache les contrôles et les améliorer en permanence.

Les gestionnaires patrimoine s’orientent de plus en plus vers un avenir numérique. Il est difficile d’évaluer l’importance que revêt le choix d’un bon partenaire technologique – une décision qui variera selon les objectifs et les attentes de chaque entreprise. Dans un monde de plus en plus complexe, où les gérants indépendants sont régulièrement confrontés à de nouveaux défis, toute nouvelle technologie doit être considérée pour la valeur qu’elle apporte. En premier lieu, elle doit simplifier vos opérations, vous faire gagner en transparence et en fluidité. Trouver le bon partenaire technologique peut sembler compliqué, mais avec une pensée avant-gardiste, les bonnes questions et une approche inclusive, vous vous retrouverez en mesure de prendre les décision les plus judicieuses.

 

Oliver Thommen dirige le développement de Masttro sur les marchés EMEA depuis 2019. Il a débuté dans l’entreprise en 2015, en tant que responsable Support and Sales. Il a travaillé auparavant au Credit Suisse comme relationship manager au desk UHNWI pour l’Amérique latine, et chez BlackRock, au soutien commercial. Oliver Thommen est titulaire d’un Bachelor of Business Administration, Banking & Finance de la FHNW.

Share: