PubliSphere

  • Vanessa Nagel
  • Senior Product Specialist, Infrastructure
  • Swiss Life Asset Managers 

La force des placements en infrastructures

Les turbulences sur les marchés et les crises mondiales ne cessent de souligner l’importance des placements en infrastructures. Le bon fonctionnement des infrastructures garantit celui de l’économie, des télécommunications, de la santé et des transports. Il est ainsi indispensable à la société.

De nombreuses infrastructures dans les domaines des transports, de l’énergie, des réseaux, de l’approvisionnement en eau, de l’élimination des déchets ainsi que des infrastructures sociales telles que les écoles et hôpitaux nécessitent d’être modernisées ou agrandies. Un besoin qui émane de l’usure des installations, de la croissance démographique continue, de l’urbanisation, des changements de comportement en matière de mobilité ainsi que de la décarbonation et de la décentralisation de la production d’énergie. La digitalisation croissante et l’augmentation inexorable du volume de données nécessitent également de meilleurs réseaux. Le développement des placements en infrastructures implique à son tour des investissements élevés.

Stabilité pour le portefeuille

Les placements en infrastructures se caractérisent généralement par des investissements initiaux élevés, en plus de durées de détention longues, d’une concurrence limitée, de barrières élevées à l’entrée, d’économies d’échelle importantes et d’une certaine illiquidité. En tant que classe d’actifs, les infrastructures sont surtout attrayantes pour les investisseurs ayant un horizon de placement à long terme, car elles peuvent apporter de la stabilité dans un portefeuille grâce à leur caractère défensif. Avec un risque mesuré, il est possible d’obtenir des rendements attrayants à long terme, les prestataires accordant la plupart du temps une attention particulière à des rendements de dividendes élevés.

La diversification est essentielle

Le marché étant hétérogène, une sélection minutieuse des projets est importante afin de tirer parti des caractéristiques positives des infrastructures en tant que thème d’investissement. Ainsi, ce sont généralement les placements réglementés ou dans le cadre desquels les prix et/ou les volumes sont fixés par des contrats à long terme qui génèrent des rendements de dividendes stables. Toutefois, la diversification est également clé pour les placements en infrastructures. La pandémie de Covid-19 a montré qu’en raison de la réduction de l’activité de déplacement, les installations telles que les aéroports ou les routes à péage étaient plus touchées que les réseaux de fibre optique, soumis à la demande, ou les réseaux électriques, essentiels à la société moderne.

Les fournisseurs réglementés, par exemple dans le domaine de l’énergie, se caractérisent par une protection particulièrement bonne contre l’inflation et une transparence des prix élevée. L’évolution des prix est liée à un indice d’inflation généralement accepté ainsi qu’aux prix des biens et matières premières. Pour certains fournisseurs d’importance systémique, il existe en outre des modèles tarifaires fixés par l’Etat qui définissent un bénéfice théorique ou permettent de couvrir intégralement les coûts de revient au moyen de prix fixés en conséquence.

Les participations dans des placements en infrastructures non cotées

A long terme, les infrastructures génèrent un rendement nettement supérieur au taux d’inflation. Même en l’absence de clauses d’ajustement des prix explicites ou garanties contractuellement, les exploitants de certains placements en infrastructures bénéficient d’une demande à tendance non élastique. Cette demande s’appuie sur des produits et prestations d’importance généralement systémique, pour lesquels des hausses de prix conséquentes n’entraînent donc que rarement des baisses de la demande basées sur le volume. En outre, les participations dans des sociétés opérant dans les secteurs de l’énergie et des infrastructures sont des valeurs réelles. Ces valeurs présentent, par rapport aux valeurs nominales telles que les obligations ou emprunts, en particulier dans un contexte inflationniste, l’avantage de pouvoir ajuster non seulement les prix des facteurs de production, mais aussi les prix de vente. Cela a un effet positif sur les flux de trésorerie futurs et aide à préserver le pouvoir d’achat.

Expertise de longue date en tant que spécialiste des infrastructures

Depuis de nombreuses années, Swiss Life Asset Managers investit dans des infrastructures mondiales pour les sociétés d’assurance du groupe Swiss Life et la clientèle tierce. Ses spécialistes en infrastructures gèrent des actifs d’un montant au-delà de 10 milliards de francs suisses. Plus de 75 investissements ont été réalisés à ce jour pour les 14 fonds et mandats de Swiss Life Asset Managers. Le portefeuille comprend, outre des participations dans des entreprises européennes et nord-américaines, de nombreuses participations dans des entreprises suisses d’infrastructures du secteur des télécommunications et de l’énergie.

Pour en savoir plus : Paco Baldauff, Senior Relationship Manager, Swiss Life Asset Managers, paco.baldauff@swisslife-am.com

    Vous aimerez aussi

    Sphere

    The Swiss Financial Arena

    Depuis sa création en 2016, SPHERE anime la communauté des pairs de la finance suisse. Elle leur propose en français et en allemand différents espaces d’échange avec un magazine, des hors-série réservés aux Institutionnels, un site web et des évènements organisés tout au long de l’année pour aborder de nombreuses thématiques. Toutes les parties prenantes de la finance, l'un des plus importants secteurs économiques de Suisse, ont ainsi à leur disposition une plateforme où il leur est possible d’échanger, de s’informer et de progresser.

    Rue Barton 7
    Case postale 1806
    CH-1211 Genève 1

    P +41 22 566 17 31

    © 2023 Sphere Magazine

    Site réalisé par Swiss House of Brands