PubliSphere

    • Magdalena Polan, responsable de la recherche macro-économique sur les marchés émergents
    • Denis Cole, spécialiste de la dette émergente
    • PGIM Fixed Income

Ne pas négliger l’opportunité que constituent les marchés émergents

Les arguments en faveur de la dette émergente se multiplient à mesure que les freins cycliques deviennent des facteurs favorables.

Les principaux pays émergents n’ont pas débattu de la question de savoir si l’inflation née de la pandémie était transitoire ou non. Au contraire, les banques centrales ont relevé leurs taux plus tôt et de façon plus agressive que celles des marchés développés afin d’atténuer les pressions sur les prix. Aujourd’hui, les avantages relatifs en termes de perspectives de croissance que confèrent ces mesures décisives font partie des facteurs qui méritent une attention particulière, selon l’équipe PGIM Fixed Income.

La pandémie a initié une période difficile pour la dette des marchés émergents (EMD), car la forte hausse des taux, la vigueur du dollar, le risque géopolitique accru et les sorties de capitaux importantes ont pesé sur les conditions de crédit. Mais désormais, sous l’effet conjugué de fluctuations cycliques favorables et de tendances structurelles à plus long terme, la classe d’actifs incite de nouveau à l’optimisme.

Selon Denis Cole, spécialiste de la dette des marchés émergents chez PGIM Fixed Income, une prime de croissance de 2 % des pays émergents par rapport aux pays développés a longtemps été la clé de la surperformance historique de la dette émergente par rapport au segment du haut rendement américain, avant la pandémie. Après avoir chuté en dessous de 1,5 % pendant une période plus longue qu’à l’accoutumée, dans le contexte d’incertitude ayant fait suite à la pandémie, les prévisions du consensus montrent que les marchés émergents sont sur le point de dépasser le seuil très important de 2 %.

« Nous pensons que la surperformance de la croissance des marchés émergents est de retour après une accalmie post-COVID », a déclaré Cole. « Et cela devrait rester élevé dans un avenir prévisible. »

Il est important de noter que ce rebond s’inscrit dans un contexte d’amélioration des fondamentaux souverains et des structures de croissance grâce à une meilleure mise en œuvre des politiques de la part des gouvernements et des banques centrales des pays émergents. Les politiques budgétaires et monétaires plus rigoureuses ont modifié la structure de la dette en faveur d’un financement national et de qualité, réduisant ainsi la sensibilité des marchés émergents à la hausse des taux et à la vigueur du dollar. La résilience structurelle résultant de cette discipline contribue désormais à la stabilité des taux de croissance.

« Ces marchés ont été confrontés à tout ce que l’on peut imaginer », déclare Magdalena Polan, Responsable de la recherche macroéconomique sur les marchés émergents chez PGIM Fixed Income. « Pourtant, malgré tous les chocs, le nombre de pays en situation de surendettement est resté remarquablement stable ces dernières années ».

En effet, les marchés émergents arrivent à maturité alors même qu’ils jouent un rôle de plus en plus important dans l’économie mondiale. En 2007, la part des marchés émergents dans le PIB mondial a dépassé celle des pays développés, dans le sillage de l’essor rapide de l’économie chinoise. Cette année, les marchés émergents, à l’exclusion de la Chine, devraient générer l’essentiel du PIB mondial.

Les fondamentaux solides des pays émergents, notamment les ratios dette/PIB inférieurs à ceux des économies développées, contribuent également à leur attrait croissant. Dans une optique à long terme, leur population plus jeune place les marchés émergents dans un contexte équivalent à celui des marchés développés à l’époque des baby-boomers. En outre, les marchés émergents, en particulier ceux du Sud, sont courtisés à des degrés divers par les deux plus grandes puissances économiques du monde, les États-Unis et la Chine, qui cherchent à assoir leur influence.

Il s’agit là d’une opportunité à long terme exceptionnelle, à en croire Cathy Hepworth, Responsable de la dette émergente chez PGIM Fixed Income, dont le récent rapport de recherche conclut : « Compte tenu des évolutions structurelles favorables susceptibles d’avoir un effet extrêmement positif sur les marchés émergents au cours des cinquante prochaines années, nous estimons que les valorisations actuelles ne reflètent pas correctement leur potentiel haussier et que le moment est peut-être venu d’initier une allocation stratégique à long terme à la dette émergente ».

 

Document réservé aux investisseurs professionnels. Tous les investissements comportent des risques, dont celui d’une perte en capital.

Au Royaume-Uni, l’information est publiée par PGIM Limited, dont le siège social est situé Grand Buildings, 1-3 Strand, Trafalgar Square, Londres, WC2N 5HR. PGIM Limited est agréée et réglementée par la Financial Conduct Authority (« FCA ») du Royaume-Uni (numéro de référence de la société 193418) et, en ce qui concerne ses activités en Italie, par la Consob et la Banque d’Italie. Au sein de l’Espace économique européen (« EEE »), l’information peut être publiée par PGIM Netherlands B.V. ou PGIM Limited, selon la juridiction. PGIM Netherlands B.V., sise Eduard van Beinumstraat 6 1077CZ, Amsterdam, Pays-Bas, est agréée par l’Autoriteit Financiële Markten (« AFM ») des Pays-Bas (numéro d’enregistrement : 15003620) et conduit ses activités sur la base d’un passeport européen. PGIM Luxembourg S.A., dont le siège social est situé au 2, boulevard de la Foire, L-1528 Luxembourg, est agréée et réglementée par la Commission de Surveillance du Secteur Financier (la « CSSF ») au Luxembourg (numéro d’enregistrement A00001218) et opère sur la base d’un passeport européen. Dans certains pays de l’EEE, ce document est, le cas échéant, publié par PGIM Limited en s’appuyant sur les dispositions, dérogations ou agréments applicables à PGIM Limited dans le cadre des autorisations provisoires accordées à la suite de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Ces documents sont établis par PGIM Limited, PGIM Netherlands B.V. et/ou PGIM Luxembourg S.A. à l’attention des personnes au Royaume-Uni répondant à la définition de clients professionnels selon la FCA et/ou des personnes au sein de l’EEE répondant à la définition de clients professionnels selon la mise en œuvre locale de la directive 2014/65/UE (MiFID II). En Suisse, les informations sont publiées par PGIM Limited, Londres, par l’intermédiaire de son bureau de représentation à Zurich, dont le siège social est situé Kappelergasse 14, CH-8001 Zurich, Suisse. PGIM Limited, Londres, Bureau de représentation à Zurich est agréé et réglementé par l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers FINMA et ces documents sont émis aux professionnels ou clients institutionnels au sens de l’Art. 4 alinéas 3 et 4 de la loi fédérale sur les services financiers (FinSA) en Suisse.

POUR DES INFORMATIONS IMPORTANTES CONCERNANT LES RISQUES ET LES AVERTISSEMENTS, VEUILLEZ CONSULTER LE SITE PGIM.COM/UCITS/DISCLOSURE

© 2024 Prudential Financial, Inc. (PFI) et ses entités apparentées. L’entité américaine de PFI n’est pas affiliée à Prudential plc, société constituée au Royaume-Uni, ni à Prudential Assurance Company, filiale de M&G plc, société immatriculée au Royaume-Uni. PGIM et le logo PGIM sont des marques de service de PFI et de ses entités affiliées, enregistrées dans de nombreux pays à travers le monde.

    Vous aimerez aussi

    Sphere

    The Swiss Financial Arena

    Depuis sa création en 2016, SPHERE anime la communauté des pairs de la finance suisse. Elle leur propose en français et en allemand différents espaces d’échange avec un magazine, des hors-série réservés aux Institutionnels, un site web et des évènements organisés tout au long de l’année pour aborder de nombreuses thématiques. Toutes les parties prenantes de la finance, l'un des plus importants secteurs économiques de Suisse, ont ainsi à leur disposition une plateforme où il leur est possible d’échanger, de s’informer et de progresser.

    Rue Barton 7
    Case postale 1806
    CH-1211 Genève 1

    P +41 22 566 17 32

    © 2023 Sphere Magazine

    Site réalisé par Swiss House of Brands