• Interview Pierre-Noël Formigé
  • CEO
  • Graphenaton

«Nous voulons faire de Graphenaton un acteur clé de la transition énergétique»

Après avoir longtemps animé le secteur des gérants indépendants, Pierre-Noël Formigé a pris la direction de Graphenaton, une deeptech basée à Genève. Ambitions : équiper les radiateurs, les batteries, les panneaux photovoltaïques de la prochaine génération avec ses fims polymères imprimés au graphène. Ultra-innovant !

A quoi vous êtes-vous occupé depuis que vous avez vendu Sequoia en 2019 ?

J’ai travaillé comme conseil sur la partie développement et financement. J’ai rejoint aussi le conseil d’administration de plusieurs sociétés présentes dans la blockchain et les nouvelles technologies. J’ai ainsi été amené à rencontrer Graphenaton, qui en était au stade de la recherche. J’ai été impressionné par sa technologie et son potentiel, en dépit d’une gestion compliquée. Je me suis donc concentré et investi jusqu’à établir une nouvelle gouvernance et, l’an passé, j’ai réussi à convaincre Alexis Hermann, qui avait dirigé le pôle M&A small/mid cap de Natixis, de prendre la présidence du conseil d’administration. Nous avons redéfini ensemble le projet d’entreprise, avec de nouvelles ambitions que ce soit en termes de technologie, de marketing ou de moyens financiers.

Quel type de produits voulez-vous proposer avec Graphenaton?

Nous exploitons les propriétés révolutionnaires de ce matériau novateur qu’est le graphène, dans le cadre de la transition énergétique. Grâce aux processus de fabrication que nous avons conçus – et brevetés – Graphenaton produit des films polymères imprimés d’encre de graphène. Leurs fonctionnalités permettent de proposer des solutions techniques ultra-innovantes pour la création de chaleur, la dissipation thermique, le stockage de l’énergie et la production de cellules photovoltaïques.

Quelles sont les principales applications qu’il va être possible de mettre en œuvre grâce à vos films ?

Pour aller à l’essentiel, nos films équiperont les moyens de mobilité douce, de même que les systèmes de chauffage et de dégivrage pour le bâtiment et le secteur «automotive». Ils serviront aussi à construire les panneaux solaires de demain. Nous sommes complètement alignés sur les objectifs Net Zéro Carbone à horizon 2050. Avec ses films, Graphenaton veut être un acteur clé pour la transition énergétique, à l’image de Nvidia pour l’intelligence artificielle.

En chiffres, comment se traduisent les performances de vos films ?

Les performances se mesurent en termes d’économie d’énergie, de gain de poids, de facilité d’usage et de faible coût de production et de recyclage. Pour vous donner un exemple, nous mettons fin 2024 sur le marché, avec nos partenaires industriels, un radiateur innovant. Nos films permettent d’en réduire la consommation d’énergie d’environ 30 à 40% à performances égales avec les produits actuels, tout en étant de 40 à 50% moins chers. Un autre exemple : nos supercondensateurs, en cours de développement, sont cinq fois moins volumineux et trois fois plus légers, tout en étant beaucoup moins chers que les solutions existantes à performances égales.

A terme, quelles seront pour vous les principales forces motrices de la transition énergétique ?
Je reprendrai notre triptyque stratégique : mieux produire l’énergie avec un mix réduisant la part des énergies fossiles, mieux consommer cette énergie de manière efficiente, et toujours agir de manière éco-responsable, que ce soit pour produire des applications du quotidien ou les recycler.

C’est un marché gigantesque qui s’ouvre pour ce prochain quart de siècle. Ce sont sur ces opportunités extraordinaires que nous nous positionnons. La transition énergétique requiert de multiples initiatives et innovations de rupture que les grands groupes ne pourront pas toutes mener à bien de par leur inertie.

Quelles sont les prochaines étapes dans le développement de Graphenaton ?

Transformer les demandes de nos clients et partenaires en produits industrialisés et commercialisés. Nous concluons actuellement des accords qui vont des supercondensateurs pour les vélos électriques ou l’industrie automobile aux films rayonnants chauffant et photovoltaïques pour l’industrie automobile et le bâtiment, en France, Autriche, Emirats, Arabie Saoudite ou encore au Canada.

Où en êtes-vous sur le plan du financement ?

Nous levons en ce moment une pre-série A de 2,5 millions de francs, qui sera suivie l’année prochaine d’une série A d’environ 6 millions. La levée actuelle va servir à financer la production des films chauffants qui nous ont été commandés, ainsi qu’à pré-industrialiser nos films supercondensateurs. Cette année, sur la base des commandes obtenues, nous visons un chiffre d’affaires d’environ 2 millions ; nos objectifs sont de l’ordre de 200 millions dès 2028. Au vu des transformations majeures qu’impose la transition énergétique, Graphenaton de par son positionnement, sa technologie et son réseau a le potentiel d’une licorne.

Pierre-Noël Formigé

Graphenaton

Pierre-Noël Formigé est le Chief Executive Officer de Graphenaton. Il a commencé sa carrière chez Merrill Lynch à Londres, puis il a travaillé pour la banque Coutts à Genève avant de créer le groupe Sequoia, en 2000. Après l’avoir cédé en 2019, il a lancé sa société de conseil en investissements et gouvernance d’entreprises. Il investit dans divers secteurs, notamment la finance, la santé, la fintech, les énergies renouvelables, et il participe activement à la croissance des entreprises qu’il rejoint. Pierre-Noël Formigé est diplômé de la London School of Economics.

 

    Vous aimerez aussi

    LEADERS
    Milestone

    Milestone

    Jérôme Trotignon
    Iteram Capital
    « Notre croissance se base sur le développement de solutions alternatives »

    Sphere

    The Swiss Financial Arena

    Depuis sa création en 2016, SPHERE anime la communauté des pairs de la finance suisse. Elle leur propose en français et en allemand différents espaces d’échange avec un magazine, des hors-série réservés aux Institutionnels, un site web et des évènements organisés tout au long de l’année pour aborder de nombreuses thématiques. Toutes les parties prenantes de la finance, l'un des plus importants secteurs économiques de Suisse, ont ainsi à leur disposition une plateforme où il leur est possible d’échanger, de s’informer et de progresser.

    Rue Barton 7
    Case postale 1806
    CH-1211 Genève 1

    P +41 22 566 17 32

    © 2023 Sphere Magazine

    Site réalisé par Swiss House of Brands