• Interview Guillaume Sabouret
  • CEO
  • StarQube

« Le partenariat avec Euronext permet d’offrir une solution plus légère »

Euronext et StarQube, la fintech genevoise, se sont associés pour offrir une solution intégrée “données et outils d’analyse” en front office. Un partenariat qui ouvre à StarQube de nouvelles perspectives, comme le précise dans cet interview Guillaume Sabouret, son CEO.

En quoi le partenariat passé avec Euronext change-t-il le positionnement de StarQube ?

StarQube offre une solution logicielle à destination des investisseurs, qu’ils soient asset managers, wealth managers ou asset owners. L’offre s’articule autour de deux piliers. Il y a d’abord la gestion des données – qui englobe la collecte, la mise en qualité, l’organisation autour d’un référentiel centralisé, la transformation des données brutes en données propriétaires. Il y a ensuite la gestion et construction de portefeuilles avec des modules d’analyse de portefeuilles, de backtesting, d’optimisation et de rebalancement.

Jusqu’à présent, StarQube travaillait avec les données auxquelles ses clients souscrivent. Nous construisions des connecteurs avec l’ensemble de leurs jeux de données mais également des interfaces avec leurs outils de tenue de position, leurs applications-métiers. Les projets d’implémentation pouvaient prendre entre 3 et 6 mois.

Le partenariat avec Euronext permet d’offrir une solution plus légère, qui peut être immédiatement accessible par les utilisateurs finaux. Ceux-ci disposent alors de l’ensemble des modules de recherche et de construction de portefeuilles de StarQube, alimentés par les vastes univers d’investissement mis à disposition par Euronext. La solution offre un formidable champ d’exploration pour concevoir de nouvelles stratégies d’investissement – avec par exemple des indices personnalisés – ou gérer des portefeuilles benchmarkés.

En complément de son offre « sur-mesure » qui s’adapte finement aux jeux de données de ses clients, StarQube propose ainsi désormais, avec Euronext, une offre « sur-étagère » qui couvre un large spectre de cas d’usages.

Dans la chaîne de valeur de l’asset management, sur quelles fonctions se concentre aujourd’hui StarQube ?

StarQube s’adresse en premier lieu aux équipes front-office et gestion des données. Les asset managers sont aujourd’hui confrontés à une multiplication des jeux de données, en raison notamment de la montée en puissance de l’ESG et de sa réglementation. Cela crée de nombreux défis opérationnels car il faut pouvoir automatiser la collecte de ces données, en vérifier la qualité, faciliter la navigation entre jeux de données de sources multiples, distribuer les indicateurs ESG des émetteurs aux instruments. Les asset managers doivent également pouvoir construire des modèles ESG propriétaires qui reflètent leur stratégie d’investissement responsable, puis les mettre rapidement en œuvre dans leur gestion, et en rendre compte auprès de leurs clients et régulateurs. C’est toute cette chaîne de valeur que StarQube fluidifie pour ses clients.

Quels sont les segments de clientèle que vous ciblez plus exactement ?

StarQube répond aux besoins des gros asset managers, qui ont des enjeux de volumétrie importants. Ils hébergent en effet dans leurs bases de données des centaines de milliers d’émetteurs/instruments, utilisent de multiples sources de données ESG, gèrent des centaines de portefeuilles, appliquent de nombreuses méthodologies pour répondre aux diverses attentes de leurs clients.

Mais l’offre est tout aussi pertinente pour des acteurs de taille moindre qui doivent sortir du syndrome de la feuille Excel, s’adapter au pas de course aux nouvelles réglementations et à la vague de fond de l’investissement responsable. La solution est également très appréciée par les équipes de data science qui disposent avec StarQube de tous les outils nécessaires pour tester rapidement leurs intuitions, optimiser leurs stratégies et les implémenter immédiatement dans leurs portefeuilles.

Voyez-vous des opportunités pour StarQube dans le secteur du wealth management, où il y a des besoins en termes d’optimisation des portefeuilles ?

Absolument. La puissance de calcul de notre solution permet notamment de rebalancer en parallèle un très grand nombre de portefeuilles en un temps record. Dans le domaine du wealth management, il y a un champ d’application évident : chaque portefeuille-client peut disposer d’une stratégie directrice et de son jeu de contraintes spécifiques. Le gérant peut très facilement déclencher le rebalancement en batterie de l’ensemble des portefeuilles-clients qui lui sont confiés, générer son panier d’ordres et les transmettre à sa table ou à son outil d’exécution.

Guillaume Sabouret

StarQube

Guillaume Sabouret est le CEO de StarQube qu’il a fondée avec Arnaud Néris à Genève en 2013 voilà maintenant dix ans, pour proposer aux asset managers des solutions front office capable de couvrir le cycle de décison d’investissement dans sa globalité. Guillaume a travaillé auparavant pour Lombard Odier Investment Managers où il a notamment officié comme responsable de la recherche et de la gestion quantitative. Guillaume Sabouret a effectué ses études à Princeton University où il a obtenu un doctorat en génie électrique. Il détient également la certification CFA.

 

    Vous aimerez aussi

    LEADERS
    Opinion

    Opinion

    Francesco Mandalà
    MBaer Merchant Bank
    Comment trouver la vérité sur les réseaux sociaux

    LEADERS
    Women

    Women

    Elodie Jallet & Géraldine Monchau
    Women in Web3
    « Les femmes tissent méthodiquement l'avenir du Web3 »

    LEADERS
    Ciblage

    Ciblage

    Antoine Blouin
    Société Générale Private banking
    "«Répondre aux défis d’un environnement mouvant»

    Sphere

    The Swiss Financial Arena

    Depuis sa création en 2016, SPHERE anime la communauté des pairs de la finance suisse. Elle leur propose en français et en allemand différents espaces d’échange avec un magazine, des hors-série réservés aux Institutionnels, un site web et des évènements organisés tout au long de l’année pour aborder de nombreuses thématiques. Toutes les parties prenantes de la finance, l'un des plus importants secteurs économiques de Suisse, ont ainsi à leur disposition une plateforme où il leur est possible d’échanger, de s’informer et de progresser.

    Rue Barton 7
    Case postale 1806
    CH-1211 Genève 1

    P +41 22 566 17 31

    © 2023 Sphere Magazine

    Site réalisé par Swiss House of Brands